AGES


La série comporte 3 épisodes de 30 minutes appelés "ages", chacun centré sur une héroïne et une époque différente et se terminant par un message incluant une référence à l'époque où se déroule le suivant.

AGE.1 PAST
JIKÛ KEIJI YULY
TOKI NO RONDO

Policière dimensionnelle Yuly
La ronde du temps

Message de fin : Straigth to the future...
Note : 4,7 / 5

Un épisode centré sur Yuly que son désir de faire ses preuves pousse à partir enquêter dans le passé à la place de son frère et qui devra payer le prix de son impulsivité. Cet épisode nous gâte avec sa très bonne histoire, sa référence à un personnage historique (Danzô Katô), son ambiance film de sabre et sa petite pointe de fan service avec deux acteurs qui reprennent les looks des personnages qu'ils incarnaient dans la série Lion Maru. Un seul reproche: pourquoi la sorcière tue un des ninjas de Danzô? D'accord, ça permet de leurrer brièvement le spectateur en lui faisant croire que Varn (dont elle a pris l'apparence) est venu prêter main forte à sa sœur, mais avouez que ce n'est pas très logique. A la rigueur, ça aurait pu fonctionner si le scénario avait mis en place une rivalité entre les deux personnages mais ce n'est pas le cas.
AGE.2 FUTURE
JIKÛ KEIJI MILLE
ARUKANARU PRELUDE

Policière dimensionnelle Mille
Prélude éloigné

Message de fin : Welcome to the present...
Note : 4,1 / 5

Un épisode centré sur Miri et les circonstances qui ont amenée cette lycéenne du présent à rejoindre la police dimensionnelle du futur, avec en prime, les conséquences sept ans plus tard de la disparition de Yuly sur Varn et Kai Mitsuya. On s'étonnera d'ailleurs de l'évolution radicale de ce dernier qui passe de scientifique menant des recherches interdites dans le but de retrouver une personne disparue dont il est amoureux à chef d'un réseau de traite des blanches. Ce n'est pas le seul défaut de cet épisode, puisqu'il implique une modification temporelle alors que la série repose sur une boucle temporelle. De plus, la scène du début n'est pas très claire: j'ai d'abord cru qu'elle se passait avant que Miri soit enlevée par λ et rejoigne Wecker mais en y réfléchissant, j'ai réalisé qu'elle devait plutôt se dérouler après que Girga lui ait volé son chronocristal et qu'elle aurait perdu la mémoire, le reste de l'épisode étant un flashback signifiant qu'elle se remémore son vrai passé. Malgré ces défauts, c'est un très bon épisode, assez dark (il est quand même question de viol et de traite des blanches et un des personnages principaux de la série y trouve la mort) et qui fait des efforts pour rester crédible (Les aptitudes au combat de Miri sont préétablies, elle a besoin d'un tuto pour utiliser son équipement et elle ne bat le redoutable Girga que parce que Varn a endommagé l'arme de ce dernier).
AGE.3 PRESENT
JIKÛ KEIJI LILY
YUMEMIRU RHAPSODY

Policière dimensionnelle Lily
Rhapsodie qui rève

Message de fin : Reincarnation of the past...
Note : 4,7 / 5

Un épisode centré sur Lily, venu dans notre présent pour enquêter sur la disparition de Miri, agressée par Girga pour lui voler son chronocristal, et qui en profite pour faire du tourisme et tomber amoureuse du timide Shin Sakuma. Un très bon épisode dont l'ambiance comédie romantique et l'humour tranchent agréablement avec le sérieux des deux précédents sans sembler incongrus pour autant. Dommage que comme le précédent, il implique une modification temporelle qui fait tâche dans une histoire reposant sur une boucle temporelle.



MOYENNE = 4,5 / 5