Année :
1984
Genre : Annie aime les sushi à l'aneth.
Durée: 49 épisodes de 24 minutes + 2 films de 24 minutes.

Avec:
Hiroshi Tsuburaya
(Dai Sawamura / Shaider)
Naomi Morinaga
(Annie)
Toshiaki Nishizawa
(Kom)
Kenji Ôba
(Retsu Ichijôji / Gyaban)
Hiroshi Watari
(Den Iga / Sharivan)
Wakiko Kanô
(Mimi)
Kyôko Nashiro
(Marine)
Aiko Tachibana
(Tsukiko Hoshino)
Kazuhiko Kubo
(Commandant Hessler)
Jun Yoshida
(Prêtresse Pô)
Keiko Nawa
(Girl 1)
Masayuki Suzuki
(Kojirô Ôyama)

Acheter la série :


Après GYABAN (alias X-OR dans nos contrées) et son successeur SHARIVAN, vint SHAIDER, dernier volet de la trilogie UCHÛ KEIJI. Avec ses très faibles audiences et sa réputation désastreuse chez les fans de la trilogie, Shaider est le mal aimé des policiers de l'espace. Mais mérite-t-il vraiment ce statut?


C'est vrai, ça. Pourquoi tant de haine?

Dès la première scène du premier épisode, nous faisons connaissance avec la nouvelle menace qui guette notre bonne vieille Terre: le Monde Etrange Fûma, basé dans le Fushigi Kyûden (Palais étrange) situé dans une dimension appelée Fushigi Jikû (Dimension étrange), et dirigée par le grand empereur Kubilai (Dont le nom est probablement une référence à Kubilai Khan (1215-1294), petit-fils de Gengis Khan et fondateur de la dynastie Yuan qui régna sur la Chine de 1279 à 1368. Qui a dit qu'on ne se cultivait pas avec le toku?).


Le leader de Fûma fulmine de fumigène façon.


Oh mon dieu! Kubilai a mangé le caméraman!


Document prouvant que c'est Fûma qui finance le Ku Klux Klan.


Même John Lennon travaille pour eux.


Ainsi que DSK.

Fûma est une organisation très mystique dont les membres vénèrent Kubilai comme un dieu et se livrent régulièrement à diverses cérémonies et danses rythmées par la Fushigi Song, dont les paroles envoutantes ont un effet hypnotique sur les terriens, mais aussi sur les spectateurs dont les nombreuses variations de cette musique (Il en existe même une version "chant de Noël"!) hanteront les oreilles jusqu'à la fin de leurs jours!


La Fushigi Song rend les humains mauvais et leur donne de très mauvais goûts vestimentaires.


Arrêtez ça tout de suite!


C'est pas nous, m'sieur.

Même la création des monstres de la semaine, les Fushigijûs, fait l'objet de tout un cérémonial présidé par la prêtresse Pô, la plus fidèle servante de Kubilai (mais aussi sa petite-fille, même s'il ne lui apprend leur lien de parenté que dans l'épisode 34). Pô a la particularité d'être incarnée par un acteur masculin, Jun Yoshida, qui avait un temps été envisagé pour le rôle de Shaider et dont le physique androgyne est tellement bluffant que certains spectateurs ont réellement cru qu'il s'agissait d'une femme (encore plus avec les doublages étrangers où Pô est généralement dotée d'une voix féminine). On s'en doute, le véritable genre de l'acteur, ainsi que le fait que Pô se travestisse quelquefois en homme, a suscité des théories chez les fans de la série, certains considérant le personnage comme un travesti ou un hermaphrodite. Néanmoins, les sources officielles décrivent bien Pô comme une femme.


Curieusement, la mode de la boule disco à cornes utilisée comme couvre-chef n'a pas pris.


Pô se travestit parfois en homme.


Mais le plus souvent, elle reste en femme.


Et se fait draguer par le sidekick comique de service.


Mais c'est parce qu'il ne l'a jamais vue sans son maquillage!


Ouh, ça fait peur!


Moralité: l'habit ne fait pas la nonne.


A propos : tenue correcte exigée.

A part Kubilai et Pô, Fûma comprend le commandant Hessler qui n'est qu'une pâle copie du shogun Gailer de SHARIVAN, sans la moindre personnalité, ainsi que la Légion Girl, un quintet de séduisantes kunoichis remplissant la double fonction de combattantes et d'espionnes, et les Chinjûs, six monstres constituant la cour de Kubilai et jouant un peu le même rôle que Horror Girl dans GYABAN, si ce n'est que contrairement à elle, il leur arrive souvent de prendre une apparence humaine et de participer aux missions sur Terre. Sans oublier les Miraclers, les incontournables soldats chair à canon.


Les membres de la Légion Girl ont la taille mannequin ...


... et se prennent parfois pour des mannequins.


A force de perdre la face devant Shaider, ça devait arriver.


Elles ont le bras long et, à défaut d'un poil, un œil dans la main.

Devant la menace grandissante de Kubilai qui ambitionne de conquérir la galaxie et détruit impitoyablement toutes les planètes qui refusent de se soumettre, le directeur Kom charge une nouvelle promotion de policiers de l'espace de protéger leurs planètes d'origine contre le tyran. C'est ainsi que le terrien Dai Sawamura, fraichement diplômé et affublé du nom de code de "Shaider", part protéger la Terre en compagnie d'Annie, dont la planète d'origine, Mount, a été détruite par Fûma.


Kom est toujours aussi bien entouré.


La nouvelle promotion de policiers de l'espace.


Ils s'entraînent avec un stand de tir.


Ainsi qu'un simulateur de vol.


Et aussi en ... en coupant une chute d'eau dans le sens de la longeur?


Après tout, pourquoi pas? Dans LES CHEVALIERS DU ZODIAQUE, ils arrivent bien à inverser sa direction à coups de pieds.

Concernant, le casting des interprètes du couple de policiers de l'espace, une version communément admise veut qu'alors que les acteurs principaux de GYABAN (Kenji Oba) et de SHARIVAN (Hiroshi Watari) étaient des cascadeurs professionnels, les producteurs de SHAIDER pensaient que leur série aurait plus de succès si l'acteur principal avait plutôt un physique de jeune premier, d'où la décision d'attribuer le rôle de Shaider à Hiroshi Tsuburaya, qui n'avait aucune formation en matière de cascade et de combat. Pour compenser, le rôle de sa partenaire fut attribué à Naomi Morinaga qui, en plus d'être jolie et sexy, avait été élève de la Japan Action Club, prestigieuse école de cascadeurs et d'artistes martiaux fondée par Sonny Chiba (par ailleurs interprète de Voicer dans GYABAN) où avaient justement été formés Oba et Watari. Par conséquent, Annie se charge de la plupart des scènes d'action en civil, ce qui représente une sacrée évolution par rapport au sexisme de GYABAN et fait d'elle une des héroïnes de tokusatsu les plus populaires. Le problème, c'est qu'elle en devient plus populaire que Shaider lui-même!


Enfin une partenaire féminine qui fait jeu égal avec le héros!


La première raison de la popularité d'Annie est son côté badass.


Et la deuxième ...


Alerte fan-service! Alerte fan-service!


D'ailleurs, elle n'hésite jamais à se servir de ses charmes.


Annie se déguise pour une mission.


Autrement dit: elle se fait remplacer par une autre actrice.


Mais elle n'en avait pas besoin: c'est réellement une spécialiste du déguisement.


Certains plus WTF que d'autres.


Qu'Annie respecte la loi, je veux bien; mais de là à interrompre une filature sous prétexte que le feu est passé au rouge (véridique!) ...


Après avoir vaincu Fûma, Annie se reconvertit dans l'archéologie.

Et c'est vrai que même si Hiroshi Tsuburaya n'est pas un mauvais acteur, son manque de capacités physiques le fait souffrir de la comparaison avec ses prédécesseurs et contribue à son rejet par les fans de la trilogie, les plus médisants n'hésitant pas à insinuer qu'il n'aurait obtenu le rôle que parce qu'il était le petit-fils d'Eiji Tsuburaya, le créateur d'ULTRAMAN. On ne peut donc pas dire que le rôle de Shaider ait porté chance à Hiroshi Tsuburaya qui ne connaîtra pas la popularité de Kenji Oba ou d'Hiroshi Watari (dont il était un ami proche). Il décédera en 2001, à l'âge de 37 ans, d'un cancer du foie que beaucoup attribuent à des problèmes d'alcool. Quant à Naomi Morinaga, étant donné la popularité d'Annie, elle aura un peu plus de succès dans sa carrière (jouant même un des personnages principaux d'une autre série de Metal Hero, SPIELVAN) avant de se reconvertir ... dans le porno. Dur, dur, la reconversion des policiers de l'espace!


L'épisode 38 aurait-il était scénarisé par Pedobear?


En plus, elle joue dans un remake de CENDRILLON où un prince adulte veut épouser une Cendrillon prépubère? WHAAAAAT!?


Et ajoutons à cela que c'est la prêtresse Pô (une femme jouée par un homme, donc) qui joue le rôle du Prince adulte qui veut épouser la Cendrillon pré... pu ... Heu ...


DIVERSION!


Buvons pour oublier ce que nous venons de voir.


Mais attention ...


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

Si l'impopularité (guère méritée) de l'acteur principal explique en partie celle de la série, elle est aussi imputable à une formule qui n'arrive pas à se renouveler depuis GYABAN (alors que même les sentais de l'époque faisaient un minimum d'effort pour se distinguer les uns des autres). On comprend donc la lassitude du public se retrouvant devant le même type d'organisation criminelle de l'espace et la même structure d'épisode pour la troisième série consécutive. Oh, il y a quand même quelques tentatives pour se renouveler: les fameux combats dans une autre dimension ne sont plus aussi systématiques et Shaider, contrairement à ses prédécesseurs, n'a aucune activité professionnelle autre que la défense de la Terre. C'est tout juste si on le voit assister parfois Kojirô Ôyama dans son animalerie (Oui, le faire-valoir comique de service rempile pour la troisième fois et re-oui, il dirige désormais une animalerie, à croire que ses photographies de soucoupes volantes ne lui rapportaient pas assez). L'identité secrète de Shaider est d'ailleurs très relative puisqu'il lui arrive souvent de révéler à des civils qu'il est un policier de l'espace (Et Bizarrement, ceux-ci ne contactent pas aussitôt l'hôpital psychiatrique le plus proche).


A la rigueur, il arrive à Shaider de jouer les Pères Noël mais c'est un job saisonnier.


L'idole des jeunes.


L'indispensable quota d'enfants innocents à protéger.


D'accord, je vous ouvre. Mais ensuite, vous m'expliquez comment vous êtes arrivés ici, d'accord?


A la pèche aux mômes, mômes, mômes...


J'ai une touche!


Pas de chance, ça ne se mange pas.

Preuve supplémentaire de l'essoufflement des scénaristes: certains épisodes sont en fait des remakes de ceux des séries précédentes. Une enfant terrienne s'éprend d'un garçon qui est en réalité un réfugié extraterrestre (Episode 32)? GYABAN, épisode 16! Annie doit affronter seule un monstre qui s'est introduit à bord de son vaisseau (Episode 40)? SHARIVAN, épisode 21!


Pour ne pas éveiller les soupçons, le monstre était caché dans un lapin en peluche (véridique).


Fait dodo, Annie, ma petite sœur.


Bon, j'avoue, la foreuse en caoutchouc qui se tord en frappant le sol, ça gâche un peu la tension dramatique.


Ça me rappelle un épisode de LA QUATRIEME DIMENSION.

Mais le vrai gros défaut de SHAIDER par rapport aux séries précédents est qu'en plus de sa répétitivité, il n'y a aucun changement de statu quo au cours de la série: pas d'apparition ou de mort d'un personnage récurrent, pas de changements drastiques dans l'un des deux camps, pas d'intrigue s'étendant sur plusieurs épisodes consécutifs (à l'exception des derniers épisodes)... Rien. A ce sujet, l'épisode 28 représente une belle occasion manquée. On y fait la connaissance d'Himley, le petit frère d'Hessler. Et autant Hessler est le personnage transparent par excellence, autant Himley est un combattant redoutable doublé d'un brillant stratège avec, en plus, une thématique autour des araignées qui le rend unique. Il passe très près de tuer Shaider et n'échoue que parce que ... son jaloux de frère lui a porté un coup mortel par derrière (Excuse invoquée: "Je déteste les araignées."). Vraiment dommage, car Himley avait le potentiel de faire un très bon ennemi récurrent, nettement plus intéressant que le fadasse Hessler. D'ailleurs, le fait qu'il ait trahi et tué son propre frère alors que ce dernier allait achever Shaider, le tout devant les autres membres de Fûma, n'aura curieusement aucune conséquence pour Hessler. Je ne sais pas vous, mais à la place de Kubilai, j'hésiterais beaucoup à lui refaire confiance après un coup pareil.


L'animal familier d'Himley: une araignée avec laquelle il joue au yoyo.


Avec Fûma, liens du sang rime avec bain de sang.

Cela n'empêche pourtant pas la série de développer une mythologie intéressante mais trop diluée. Si les épisodes 1, 17-18, 34-35 et 44-48 font bien avancer l'intrigue, ils sont sans conséquence sur les autres qu'on peut regarder dans n'importe quel ordre sans être gêné. Durant ces épisodes "fil rouge", on apprend que Kubilai régnait autrefois en tyran sur l'empire Mû, un continent situé dans l'Océan Pacifique et dont il ne reste plus aujourd'hui que l'Ile de Pâques. Son règne prit fin il y a 12 000 ans, quand un guerrier extraterrestre nommé Shaider tua son fils et sa belle-fille avant de le décapiter en combat singulier, obligeant sa tête à s'enfuir en compagnie de sa petite-fille Pô qui n'était encore qu'un bébé. On comprend mieux pourquoi, alors qu'il a le potentiel militaire nécessaire pour détruire sans effort des planètes entières, Kubilai souhaite préserver la Terre pour y rétablir son empire et préfère la conquérir par la ruse et la corruption de ses habitants plutôt que par la force.


Oubliez toutes les théories fantaisistes: ce sont les moaï qui ont bâti les pyramides en fait.


Le Guerrier Shaider à l'assaut!


Le Guerrier Shaider ayant anéanti l'Empire Mû, il y a 12 000 ans ...


... Kubilai souhaite le reconstruire à notre époque.


Pour avoir vaincu Kubilai, le Guerrier Shaider devint une légende et inspira la création des policiers de l'espace qui utilisent le même emblème que lui.

Deux ans avant le début de la série, alors qu'il était étudiant en archéologie, Dai Sawamura chercha à déchiffrer les dessins de Nazca (Ces fameux dessins d'animaux visibles uniquement du ciel et dont beaucoup pensent qu'ils auraient été tracés par des aliens). Ses recherches le conduisirent à l'Île de Pâques où il découvrit un monument à la gloire du Guerrier Shaider. En le touchant, Dai déclencha l'ouverture d'un passage libérant une lumière aveuglante et il s'évanouit. Il reprit connaissance sur la planète Bird où Kom lui proposa de devenir un policier de l'espace. Et c'est là qu'on se dit que les critères de recrutement des policiers de l'espace sont particulièrement légers s'il suffit de déchiffrer d'anciennes inscriptions pour rejoindre leurs rangs! (D'ailleurs, maintenant que j'y pense, vous croyez que Champollion ... ?) Même si le fait que Kom pense que Dai est un descendant du Guerrier Shaider et donc, la personne la plus apte à vaincre Kubilai (d'où son nom de code) a dû un peu jouer.


Quel secret peut bien cacher ce monument? Il faudra attendre la fin de la série pour le savoir.


Pas la peine de tourner sur l'Île de Pâques. Il suffit de rajouter quelques statues de Moaï dans le décor et une personne n'y ayant jamais mis les pieds n'y verra que du feu.


Ben quoi? C'est un Moaï miniature volant fumigène coiffé d'un casque de chantier. Qu'est-ce que vous voulez que j'ajoute?


Retenu prisonnier avec sa fille par Fûma, cet homme inscrit un appel à l'aide sur ce ballon.


Evidemment, il n'allait pas simplement écrire: "Au secours! Je suis retenu prisonnier à tel endroit." Ça aurait été trop simple.

Vous l'avez sans doute remarqué, SHAIDER s'inspire énormément des anciennes civilisations si riches de mystère. Il y a bien sûr les origines de Shaider et de Kubilai qui impliquent Nazca, l'Île de Pâques et le mythique continent de Mû, mais on retrouve aussi cette influence dans l'aspect visuel de Fûma. Ainsi le Fushigi Kyûden a l'aspect de deux pyramides mayas accolées par la base et la décoration de sa salle principale évoque un ancien temple. De même, le design des Fushigijûs (signé Ryû Noguchi, déjà créateur des Makaijûs de SHARIVAN) s'inspire énormément du folklore précolombien et balinais (Ce n'est pas pour rien que le tout premier monstre de la série s'appelle Bali-Bali). Cerise sur le gâteau, la box regroupant les cinq DVDs de la série est décorée d'une fresque d'inspiration précolombienne représentant les principaux ennemis de Shaider.


Vavilos, le vaisseau de Shaider ...


... se transforme en robot géant ...


(On va faire semblant de ne pas remarquer quand ils remplacent la maquette par un acteur en costume)


... mais aussi, petite originalité, en pistolet géant.

Outre son inspiration archéologique, SHAIDER se distingue de ses prédécesseurs en étant la plus bizarre des trois séries UCHÛ KEIJI, élevant le Big Lipped Alligator Moment au rang d'exercice de style. Pour ceux qui ne connaissent pas cette expression, elle a été inventée par Nostalgia Chick pour désigner une séquence dénuée du moindre sens, surgissant de nulle part et dont plus personne ne parle ensuite. On a même droit à un "BLAM épisode" complet, le 46, qui interrompt la storyline en cours sans prévenir et se révèle tellement nawak et inutile que la seule explication logique est que les scénaristes se seraient rendus compte au dernier moment que sinon, leur série comporterait un épisode de moins que les 48 prévus (49 en comptant le crossover avec GYABAN et SHARIVAN, mais nous y reviendrons).


BIG !


LIPPED !


ALLIGATOR !


MOMENT !


C'est pas un alligator, c'est un requin.
(A moins que ce ne soit pour nous rappeler que le nom "Shaider" est un hommage à Roy Scheider, l'acteur principal des DENTS DE LA MER?)


Ça, par contre, c'est un éléphant. Mais comme il n'est pas rose, je peux encore conduire.


Bienvenue dans l'uncanny valley!


Un décor que n'aurait pas renié Tim Burton.

Même les plans que Fûma met au point pour conquérir la Terre défient souvent toute logique. Au cours de la série, on verra ainsi l'organisation enlever des enfants tout en faisant croire à leurs parents qu'une sorcière les a transformés en animaux domestiques (Episode 4), convaincre des parents d'envoyer des androïdes en cours à la place de leurs enfants pour améliorer leurs résultats scolaires (Episode 12), ou encore distribuer des ordinateurs réalisant les souhaits de leurs utilisateurs pour les rendre paresseux (Episode 36).


Et je ne parle pas de la fois où ils voulaient créer des hybrides géants de grenouilles et de roses.


En même temps, ils ont une véritable obsession pour les manipulations génétiques (de préférence sur des enfants innocents à protéger).


Ce qui leur permettrait de créer des mutants adaptés aux planètes où ils les déporteraient.


Un autre de leurs plan implique de tester les QI des enfants à l'aide de casques cheloux...


... pour soumettre ensuite les plus intelligents à un entrainement des plus nébuleux.


Ils ont même ouvert leur propre restaurant.


C'est bon mais un peu épicé, non?

Il est même fréquent que la série franchisse allégrement la frontière séparant le bizarre du burlesque, comme les nombreuses occasions où les soldats de Fûma nous démontrent qu'ils n'ont pas inventé la poudre, les scènes où Annie utilise ses charmes pour distraire ses adversaires, ou encore la scène d'ouverture de l'épisode 31 où les membres de Fûma doivent subir les éternuements dévastateurs d'un Kubilai enrhumé avant qu'un éternuement encore plus spectaculaire que les autres ne lui fasse cracher une multitude d'œufs minuscules qu'ils vendent ensuite aux Terriens comme animaux de compagnie.


ATCHOUM!


Promo sur les monstres en conserve.


Mais c'est qu'ils sont mignons tout plein, en plus!


Tout bien réfléchi, ils ne sont pas mignons du tout. Où est la sortie?

On a même parfois droit à des épisodes entiers ouvertement humoristiques, comme le 16 où des enfants adoptent un monstre de Fûma rendu inoffensif après un coup sur la tête (l'influence d'E.T. est flagrante), ou le 41 où une journaliste birdienne particulièrement écervelée se retrouve au Fushigi Kyûden après s'être trompée de route pour rejoindre la Terre.


Avant d'incarner Anri, l'assistante androïde écervelée de JASPION, Kiyomi Tsukada jouait déjà les ingénues dans SHAIDER.


Dites "Cheese"!


C'est MON amoureux!


Menteuse! C'est le mien!


Entre deux missions pour le Nouvel Empire Gear de BIOMAN, Yukari Oshima (Faracat) s'entraine pour le championnat de GRS.

Mais l'arc final de la série est l'occasion de revenir aux choses sérieuses. Fûma décide de célébrer l'anniversaire de Kubilai en lançant une attaque massive sur toute la galaxie. Alors que les planètes tombent les unes après les autres et que les policiers de l'espace les protégeant périssent au combat, Kom charge Shaider de retourner sur l'Ile de Pâques et de trouver un moyen d'ouvrir le monument dédié au Guerrier Shaider car ce dernier serait en fait un passage vers une crypte contenant le moyen de vaincre Kubilai. Merci, Einstein, tu ne pouvais pas y penser plus tôt?


Décollage!


Les planètes tombent les unes après les autres sous les assauts de Fûma.


Tandis que d'anciens camarades de promotion de Shaider meurent au combat.


Gyaban et Sharivan reprennent du service sous forme d'illustrations et de stock-shots.


(A noter que dans l'épisode 14, on a un bref aperçu d'un quatrième policier de l'espace en armure)

Et on se retrouve alors devant une grosse incohérence du scénario: alors que lors de sa première visite, Shaider avait ouvert le passage sans effort, il ignore désormais tout du mécanisme et doit même se méfier de pièges qui n'étaient pas là la première fois. Et si vous croyez que Shaider devra résoudre une série d'énigmes compliquées pour ouvrir ce passage, détrompez-vous: il lui suffira de reconstituer un puzzle de neuf pièces avec le modèle sous les yeux, puzzle dont il aura découvert la cachette tout à fait par hasard. Les systèmes de sécurité de l'époque laissaient vraiment à désirer!


Et donc, tout ce que Shaider a à faire, c'est reconstituer ce puzzle premier âge ...


... dont le modèle est juste à côté?


Une fois le puzzle reconstitué, la sculpture qui surplombe la porte pivote ...


... et tire une flèche dans un mur ...


... qui explose ...


... révélant un dessin ...


... que vient frapper un rayon émis par ladite sculpture ...


... qui est aussitôt réfléchi ...


... sur les dessins de la porte ...


... qui s'illuminent ...


... et la porte s'ouvre.

En entrant dans la crypte, Shaider réveille le corps décapité de Kubilai qui tente de le tuer. Shaider réussit à le détruire à l'issue d'un âpre combat mais Pô en profite pour l'enfermer dans la crypte et détruire le mécanisme d'ouverture, le condamnant à une mort lente par asphyxie. En tentant de le délivrer, Annie tombe dans une embuscade et est conduite au Fushigi Kyûden pour y être exécutée.


Voici donc à quoi ressemblait Kubilai avant sa décapitation.


Et voilà son point faible!


Entre la tête et le corps qui sont toujours aussi menaçants après séparation, on se dit que le Guerrier Shaider aurait quand même pu finir son travail!


Annie sera-t-elle exécutée en direct?

Heureusement, Shaider découvre une pièce secrète de la crypte où se trouve la moto volante de son ancêtre et il s'en sert pour se rendre au Fushigi Kyûden où il délivre Annie et terrasse Kubilai, les bas-reliefs de la crypte lui ayant appris que son troisième œil était son point faible. Désemparées par la mort de leur chef, les forces de Fûma sont ensuite facilement défaites par les policiers de l'espace alors qu'elles étaient très proches de leur but funeste: asservir la galaxie.


La moto du Guerrier Shaider ...


... est en fait une version à peine modifiée du Blue Hawk de Shaider.


Et comme ils ont oublié de masquer l'inscription "Suzuki", cela prouve qu'en plus de fournir les motos des policiers de l'espace, le constructeur existait déjà il y a 12 000 ans.


Son ancêtre ayant autrefois vaincu Kubilai ...


... Shaider renouvellera-t-il cet exploit?

Même si on peut reprocher des contradictions avec les épisodes précédents, ce dernier arc justifie à lui seul la vision de la série tant il est riche en rebondissements (croyez-moi, j'ai beaucoup abrégé) et place la barre haut en terme de menace. En effet, alors que les adversaires de Gyaban et de Sharivan se concentraient sur la Terre, la menace de Fûma couvre l'ensemble de la galaxie et sa puissance semble impossible à arrêter, d'où l'urgence pour Shaider de trouver un moyen de le vaincre.


La disparition de Kubilai laisse un vide.


Pour rappel, la destruction de la base des méchants, dans GYABAN, ça donnait ça.


Dans SHARIVAN, ça donnait ça.


Et dans SHAIDER, c'est la crise, on a juste un fondu enchaîné sur une explosion.


Enfin, bon, on va quand même fêter ça!


Voici venu le temps des rires et des chants!

Si SHAIDER dure 48 épisode, il existe un épisode spécial dans lequel Gyaban (dont l'acteur avait dû se raser la tête pour les besoins d'un autre tournage), Sharivan et Shaider se réunissent sur Terre pour évoquer leurs souvenirs. L'épisode consiste surtout en des stock shots des trois séries et se termine par un gag quand les trois policiers de l'espace prennent un vendeur de montres pour le Shogun Gailer (un ennemi décédé de Sharivan) et ne réalisent leur bévue qu'en tentant de lui enlever sa fausse moustache (ce qui est absurde, puisque Gailer est REELLEMENT moustachu).


Réunion des anciens combattants.


Bleu, blanc et rouge. Ils ne seraient pas un peu cocardiers?


Ceci n'est pas le Shogun Gailer.


On a quand même un doute.


Vérifions.


Oh, la boulette!


Cassos!

Enfin, Shaider est le seul des trois Uchû Keiji à avoir connu les honneurs de deux films diffusés en salle mais dont la durée était la même que celle des épisodes normaux. Ils sont disponibles sur le volume 5 de l'anthologie TOEI TOKUSATSU HERO THE MOVIE.


L'idée fixe d'Oméga est de vaincre un policier de l'espace mais il s'est pris une rouste contre Gyaban.


Et une autre contre Sharivan.


Mais après chaque défaite, il a amélioré son armement et est maintenant prêt à affronter Shaider.


Insérez la musique d'IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST.

SHAIDER souffre certes de la comparaison avec les deux séries précédentes de la franchise à cause des faibles capacités de combattant et de cascadeur de son acteur principal et d'un statu quo qui n'évolue pas au cours de la série, mais la série a le mérite d'apporter des perfectionnements à la formule des UCHÛ KEIJI avec un personnage féminin plus combattif et charismatique que ses prédécesseuses et quelques innovations astucieuses (le vaisseau transformable en pistolet géant, une meilleure utilisation de la fonction séparable du char d'assaut du héros (cf la partie Méchas de ce dossier)). Sans compter qu'elle éclaire également les origines des policiers de l'espace. Enfin, l'ambiance bizarre et l'influence des civilisations anciennes, aussi bien pour le scénario que l'aspect visuel, donnent à la série un caractère unique. Autant de raisons qui font que, même si SHAIDER est effectivement la plus faible des trois séries UCHÛ KEIJI, elle mérite largement d'être vue.


Il ne nous reste plus qu'à nous dire au revoir.

Série

Toku-Actrice(s) :