ÉPISODES


La série comporte 13 épisodes de 49 minutes, excepté le pilote qui dure 1h13.

ÉPISODE 1
Note : 2,6 / 5

Quand le lieutenant Curtis est porté disparu alors qu'il enquêtait sur les disparitions de plusieurs brillants ingénieurs, Walter et Automan partent à sa recherche. Si l'intrigue de cette première aventure dans laquelle l'ex-John Steed Patrick McNee joue les méchants de James Bond est un peu trop fantaisiste par rapport au reste de la série (sans compter que la conclusion donne l'impression que nos héros éliminent le méchant du jour de façon inhabituellement sadique), elle permet néanmoins de présenter les personnages ainsi que les pouvoirs et limitations d'Automan au spectateur, ce qui en fait malgré tout un pilote efficace.
ÉPISODE 2
Note : 4,2 / 5

Walter et Automan marchent sur des œufs quand la secrétaire du juge Farnsworth fait appel à eux pour prouver que son respectable employeur touche en réalité des pots de vin de la pègre. Une intrigue apparemment classique qui nous réserve un brillant twist à mi-parcours. C'est également la première apparition de l'Autochopper et le premier épisode où Automan utilise un déguisement civil inspiré de celui de John Travolta dans Saturday Night Fever (Petite incohérence au passage: alors qu'il fait référence à cet acteur et à ses talents de danseur lors de sa première apparition devant Walter, il ne les découvre que dans cet épisode).
ÉPISODE 3
Note : 3 / 5

Afin de piéger une figure du crime organisé, Automan se fait passer pour un gangster rival en s'inspirant de Marlon Brando et d'Humphrey Bogart. Les spectateurs attentifs remarqueront que la scène du taxi piégé est reprise du premier épisode de Manimal (On reconnaît même les tenues de Jonathan Chase et Brooke McKenzie dans certains plans).
ÉPISODE 4
Note : 3,4 / 5

Humour, dépaysement et festivités au programme de cet épisode où Walter et Automan se rendent au San Cristobal pour enquêter sur les disparitions de plusieurs millionnaires.
ÉPISODE 5
Note : 3,1 / 5

Devenu accro au soap Abylene (un pastiche de Dallas), Automan calque sa personnalité sur celle de son équivalent de J.R. et tombe amoureux de la fille d'un homme d'affaire sur le meurtre duquel enquête Walter. Malgré un rythme assez lent, cet épisode nous gratifie de quelques répliques métas assez funs sur les feuilletons soap.
ÉPISODE 6
Note : 3 / 5

En tentant de prouver l'innocence d'un ancien camarade de l'école de police abattu et accusé d'être un policier ripou, Walter se retrouve lui-même suspendu tandis qu'Automan se découvre un intérêt pour les médiums et le spiritisme avant de se livrer à une mémorable partie de tennis.
ÉPISODE 7
Note : 4,3 / 5

Automan et Walter sont enfin confrontés à un adversaire à leur hauteur en la personne d'un pirate informatique qui menace de déclencher une série de désastres si une rançon ne lui est pas versée. À part quand un ordinateur prend le contrôle d'une voiture, le scénario fait des efforts pour que les actions du hacker restent dans le domaine du plausible et elles donnent l'occasion à Automan d'empêcher de nombreuses catastrophes (inondation, accident aérien, attentat à la bombe); même si, faute de moyens, il ne faut pas s'attendre à des sauvetages spectaculaires, Automan se contentant de refermer une vanne ou de passer devant un (stock shot d')avion pour l'alerter. La bombe du début est un très bon exemple de ce qu'on appelle un fusil de Tchekhov.
ÉPISODE 8
Note : 2,7 / 5

Automan s'associe aux Renegades, une bande de bikers, pour délivrer un des leurs et Walter, abusivement emprisonnés par un shérif corrompu. Un épisode qui se laisse suivre, à défaut d'être révolutionnaire.
ÉPISODE 9
Note : 3,8 / 5

Walter et Automan tentent de protéger la chanteuse Jesse Cole autour de qui les "accidents" semblent s'enchaîner au point que son producteur de père fasse appel à deux "porte-flingues" de la pègre pour la protéger. Malgré les dialogues dignes d'un roman à l'eau de rose entre Jesse et Automan et un coupable qui se révèle être quelqu'un qu'on a à peine entraperçu dans une ou deux scènes (ce qui est toujours frustrant dans un whodunit), c'est un bon épisode; même si, en tant que fan de Laura Branigan, je ne suis pas objectif. On a d'ailleurs l'occasion de l'entendre interpréter Hot Night, Gloria et Satisfaction ... dont les paroles reflètent clairement les sentiments de son personnage pour Automan.
ÉPISODE 10
Note : 3,6 / 5

Alors que Walter enquête sur le meurtre d'un journaliste à scandale, Automan se retrouve, à la suite d'un concours de circonstances, promu acteur sur le tournage d'un film que son producteur finance à l'aide des bénéfices de son trafic de stupéfiants. Le passage où Automan sabote le tournage à grand renfort de caprices de diva et de catastrophes météorologiques sur le plateau (en intérieur!) est particulièrement savoureux.
ÉPISODE 11
Note : 4 / 5

Beaucoup de rebondissements dans cet épisode où Walter et Automan enquêtent sur un club de stripteaseurs masculins servant de couverture à un duo de cambrioleurs qui ont volé sans le savoir une bague contenant un microprocesseur convoité par la pègre.
ÉPISODE 12
Note : 2,2 / 5

Afin de faire parler un tueur responsable de la mort d'un magnat de la couture et d'un ami du lieutenant Curtis, Automan se fait passer pour un policier aux méthodes expéditives en s'inspirant du personnage de fiction Nasty Eddy (un pastiche évident de Dirty Harry), mais joue-t-il réellement la comédie? Une bonne idée de départ (qui a des allures prophétiques depuis que les 90s ont lancé la mode des super-héros "grim'n'gritty") malheureusement mal exploitée, puisqu'elle amène parfois Automan à être out of character (comme quand il met une otage en danger en tirant au canon laser sur la voiture d'un fugitif au lieu de simplement faire apparaître un obstacle pour l'obliger à s'arrêter comme il le fait d'habitude) et que la situation n'est pas résolue à la fin tout en étant ignorée par le peu de reste de la série (Automan continue d'agir comme un justicier extrémiste que le journaliste Tom Sholes veut toujours démasquer).
ÉPISODE 13
Note : 3 / 5

Automan, Walter et Roxanne se rendent au très select Club 10, non pas pour des vacances mais pour y enquêter sur la disparition de Laura Ferguson, une amie journaliste de Roxanne qui avait découvert que certains membres du personnel se livraient à un trafic de diamants. La série se termine sur un épisode plaisant, mais sans plus.



MOYENNE = 3,3 / 5