LE VISITEUR



Interprète : Florent Dorin
Première apparition : Épisode 1
Précédente(s) apparition(s) : Saison 1

Clochard exubérant, mythomane et volubile vivant en 2550. Son âge et son nom sont inconnus ("Le Visiteur" est d'ailleurs un surnom officieux qui n'est jamais utilisé dans la série) et on sait très peu de choses sur son passé, hormis qu'il a rencontré son partenaire Henry Castafolte dans une prison nécrophile où ils étaient tous deux détenus. Henry l'a aidé à s'évader au moyen d'un tempusfugitron, ce qui lui a donné l'idée d'utiliser le voyage dans le temps pour empêcher les événements déclencheurs des différentes catastrophes qui ont abouti au monde post-apocalyptique dans lequel il vit. Considérant que la fin justifie les moyens, il n'a aucun scrupule à recourir au mensonge, à la manipulation et même à la menace pour dissuader ses interlocuteurs de commettre les actions anodines qui aboutiraient à des catastrophes dévastatrices dans un lointain avenir. Il remettra cependant ses méthodes en question quand il sera confronté aux conséquences de ses mensonges envers ses équipiers. Son expression fétiche est "voilà ce qui va se passer", qui précède ses explications délirantes (et le plus souvent inventées) sur les événements à venir. Habitué à survivre dans un monde où règne la loi du plus fort, c'est un combattant honorable.



MACHINE TEMPORELLE



Première utilisation : Épisode 1

À l'origine, le Visiteur utilisait un tempusfugitron pour voyager dans le temps mais il en a empêché la création en même temps que celle de la Brigade Temporelle à la fin de la saison 1. Néanmoins, comme lui et Henry Castafolte sont responsables de cette modification de l'histoire, ils ont conservé le souvenir de l'ancienne continuité, ce qui a permis à Henry de construire une nouvelle machine temporelle de mémoire. Elle possède un mode veille, ainsi qu'un dispositif d'autodestruction activé en pressant simultanément les trois boutons à l'arrière. Sous la contrainte, Henry construira pour les Lombardi une autre machine temporelle à partir de canettes, laquelle sera détruite pas le Visiteur.



ALLIÉS


RAPH
Interprète : Raphaël Descraques
Première apparition : Épisode 1
Précédente(s) apparition(s) : Saison 1


Interprété par le frère du créateur de la série, Raph (son prénom est inconnu) est un étudiant timide et loser vivant en 2010. Convaincu du bien fondé des actions du Visiteur, il lui apporte son aide pour annuler les événements de son époque qui causeront de terribles catastrophes dans un lointain avenir. Il est amoureux platonique de Stella, son amie d'enfance venue récemment s'installer dans l'appartement voisin du sien, et se comporte de manière assez flippante dans ses tentatives pour l'approcher, allant jusqu'à apprendre par cœur son emploi du temps pour mieux la croiser "par hasard". Bien que le Visiteur, lui ait affirmé qu'ils ne sont pas destinés à finir leur vie ensemble, Raph fait croire le contraire à Stella pour la convaincre de se mettre avec lui, ce qui est un peu hypocrite de sa part après ses discours moralisateurs où il reprochait au Visiteur de toujours mentir pour arriver à ses fins.
Dr HENRY CASTAFOLTE
Interprète : Slimane-Baptiste Berhoun
Première apparition : Épisode 1
Précédente(s) apparition(s) : Saison 1


Savant humaniste, flegmatique et philosophe vivant à la même époque que le Visiteur dont il est l'assistant. Il fait en réalité partie d'une série de robots créés à son image par le vrai Henry Castafolte (qui était lui-même un androïde conçu par Germain Castafolte) mais qui, à cause d'un défaut de programmation qui les a dotés d'un ego excessif, sont chacun persuadés d'être l'original au point de tomber en panne quand ils réalisent qu'ils sont des machines, généralement en remarquant le code barre sur leur avant-bras, ce qui, dans son cas, s'accompagne d'un tonitruant "What the fuck!?" Le Visiteur se servira d'ailleurs parfois de ce bug pour le reprogrammer quand il n'est pas d'accord avec lui. Néanmoins, quand un robot de sa création nommé Castabot se sacrifie pour le protéger, Henry réalise que les robots sont capables de sentiments, ce qui lui permet d'accepter sa vraie nature et de surmonter son défaut de programmation. Au début de la saison, il porte une fausse moustache dont il est persuadé qu'il se l'est lui-même laissée pousser pour "faire plus sérieux". Après avoir découvert sa nature robotique, il la conserve parce qu'il trouve qu'elle fait stylée et en fixe même une à Castabot après l'avoir réparé. À un moment, il plaisante en prétendant qu'il est équipé de poings extensibles appelés turbo-poings et de missiles rectaux mais lors d'une confrontation avec les Lombardi, il découvre qu'il possède VRAIMENT des turbo-poings en les utilisant par réflexe pour assommer Dario à distance (pour les missiles rectaux, ce sera dans la saison 3).
CASTABOT
Première apparition : Épisode 1


Robot volant équipé d'yeux caméras et armé d'un taser conçu par Henry Castafolte (qui l'appelle affectueusement "mon petit"). Dans l'épisode 10, il est détruit en protégeant son créateur d'un tir de Raul Lombardi mais est réparé et doté d'une moustache dans la conclusion de la saison.
JUDITH
Interprète : Justine Le Pottier
Première apparition : Épisode 2
Précédente(s) apparition(s) : Saison 1


Vivant en 2099 où elle exerçait la profession de conseillère technique en suicide avant d'être remplacée par un questionnaire automatique, elle accepte de travailler pour le Visiteur en échange de papiers qui lui permettraient de s'installer en 2010 qu'elle considère comme l'apogée de la civilisation. Cynique, sarcastique et râleuse, elle est évidemment furieuse quand elle apprend que le Visiteur lui a menti et elle quitte son équipe pour s'associer aux Lombardi qui, eux, peuvent lui fournir les papiers dont elle a besoin. Par la suite, elle change à nouveau de camp pour empêcher leurs hommes de main de tuer son garde du corps Mattéo dont elle réalise être tombée amoureuse. Un peu narcissique, elle insiste souvent sur le fait que Stella est "jolie mais pas autant qu'elle". Elle déteste les Castafoltes à cause d'une mauvaise expérience avec l'un d'eux. À l'occasion, elle se montre assez efficace au combat et est même une tireuse redoutable. Elle a parfois des réminiscences de son existence d'agent de la Brigade Temporelle dans la continuité effacée par le Visiteur à la fin de la saison 1.
MATTÉO
Interprète : Mathieu Poggi
Première apparition : Épisode 2
Précédente(s) apparition(s) : Saison 1


Garde du corps simplet, impulsif et amateur de bière vivant en 2099. Amoureux fou de Judith, il lui a proposé ses services gratuitement et l'accompagne en 2010 quand elle accepte de travailler pour le Visiteur. Il est tellement dévoué à la protection de sa "patronne" qu'il possède dans son oreille droite une alarme qui se déclenche dès que quelqu'un pose la main sur elle et il frappe ou abat sur place quiconque la touche, la frappe ou la fait ne serait-ce que pleurer. Son alarme est également doté d'un viseur qui se met en place devant son œil droit dès qu'il veut utiliser son arme. Si au départ, Judith le traite avec mépris, le comparant même à un moment à un chien encombrant qui la suivrait partout, elle finit par réaliser qu'elle est elle-même amoureuse de lui. Il a parfois des réminiscences de son existence d'agent de la Brigade Temporelle dans la continuité effacée par le Visiteur à la fin de la saison 1.