PHASES


La série comporte 12 épisodes appelés Phases, ainsi qu'un épisode spécial sorti deux ans plus tard. À l'exception des phases 5 à 8, les histoires sont réparties sur deux épisodes appelés Phase X et Phase X.5 respectivement (Sauf les Phases 2 et 3 qui constituent pourtant une histoire unique), réunis en un épisode unique pour l'édition DVD. Chacun a un titre bref tenant en un seul mot.

JIDÔ
Démarrage
Scénario : 岡野 勇気 (Okano Yûki)
Réalisation : 長江 俊和 (Nagae Toshikazu)
Centré sur : Kana + Mei
Durée : 52 min

Pour sa première mission, Kana, la nouvelle recrue de Wecker D-02, enquête sur une série de meurtres dont les victimes sont vidées de leur sang. Mei, sa partenaire individualiste et récalcitrante, est particulièrement déterminée à résoudre cette affaire car sa mère a été tuée de la même façon. Un bon premier épisode avec un antagoniste tragique (mais qu'on démasque dès son discours à base de "tout le monde commet des pêchés"), qui nous présente efficacement les personnages et les règles de la série tout en posant les bases de l'intrigue fil rouge sur le passé de Mei ainsi que celles de son amitié avec Kana. On notera quand même quelques invraisemblances: Mei et Kana sont attaqués dans un bâtiment où leur équipement est neutralisé mais ne pensent pas à s'enfuir par la porte grande ouverte bien visible à l'écran, ou le tueur qui révèle avoir choisi les lieux de ses meurtres pour attirer Mei dans un piège alors qu'à ce moment, il était censé ignorer qu'elle avait le profil qu'il recherche chez ses victimes.

Note : 4 / 5
HYÔRYÛ
Naufrage
Scénario : 林 民夫 (Hayashi Tamio)
Réalisation : 川崎 郷太 (Kawasaki Kyôta)
Centré sur : Kana + Mei
Durée : 48 min

Alors qu'elle rentre de mission avec Kana, Mei tente de remonter le temps pour empêcher le meurtre de ses parents et elles se se retrouvent toutes deux bloquées dans une poche de Schwarzschild où elles sont assiégés par de mystérieux tueurs. Leurs collègues parviendront-elles à les localiser et à les tirer d'affaire? Cette histoire en deux parties permet d'aborder le cas des parents de Kana qui serva exliqué dans la conclusion de la série et comporte un intéressant débat philosophique entre Kana et Mei qui ont des vues opposées sur le fait de changer ou non l'histoire, tandis que l'intrigue est aussi loufoque qu'hilarante, même si l'humour se fait parfois aux dépens du QI des personnages principaux qui semblent tous avoir laissé leurs cerveaux au vestiaire quitte à ce que certains, d'habitude plus efficaces, paraissent out of character. Malheureusement, l'intrigue met en place tout un mystère autour de leurs assaillants qui attise la curiosité du spectateur (Qui sont-ils? Pourquoi ne figurent-ils dans aucun fichier de la police dimensionnelle? Pourquoi attaquent-ils Kana et Mei? Quel est leur véritable cible si ce n'est pas elles?) mais n'est pas résolu et ne sera jamais évoqué dans les épisodes suivants, d'où un sentiment de frustration qui gâche un peu l'ensemble.

Note : 3 / 5
AKOGARE
Aspiration
Scénario : 右田 昌万 (Migita Masakazu)
Réalisation : 中島 敦 (Nakajima Atsushi)
Centré sur : Amu + Kana
Durée : 51 min

Ambiance film de sabre où la magie côtoie une technologie futuriste dans cet épisode où, assistées par un duelliste de l'époque nommé Takeso Miyamoto, Kana et Amu enquêtent sur le meurtre en 1602 de deux Weckers tués par le clan Kuchinawa qui utilise des armes futuristes pour éliminer les samouraïs qui régnent sur le pays à cette époque. Kana est d'autant plus déterminé à venger leurs victime que l'une d'elle était son ami d'enfance. Même s'il n'y a aucune surprise sur l'identité du chef du clan, il n'en est pas moins un antagoniste ambivalent avec de bonnes motivations et qui confronte Kana a un cruel dilemme tandis que le duo formé par Amu et Miyamoto est particulièrement fun.

Note : 4,5 / 5
SAIKAI
Retrouvailles
Scénario : 依嶋 佳月 (Yoshirima Kaduki)
Réalisation : 七高 剛 (Shichitaka Gô)
Centré sur : Amu + Haru
Durée : 24 min

Leur consœur Lily se retrouvant hospitalisée en 2002 à la suite d'un accident lors d'une mission, Amu et Haru doivent la récupérer ainsi que son matériel avant que la police de l'époque ne les étudie mais leur mission se complique quand une mystérieuse personne tente de tuer Lily à l'hôpital. Ramenant un des personnages de la série précédente, c'est un bon épisode avec une fausse piste efficace sur l'identité du tueur et une course poursuite assez fun, de même que le combat final où Amu utilise une méthode très personnelle pour neutraliser le tueur en faisant équipe avec son idole Lily. Malheureusement, il démontre que les scénaristes ne savent pas quoi faire de Haru qui se fait facilement voler la vedette par Amu.

Note : 4 / 5
MEBAE
Germination
Scénario : 依嶋 佳月 (Yoshirima Kaduki)
Réalisation : 七高 剛 (Shichitaka Gô)
Centré sur : Eree
Durée : 24 min

Eree fait une fugue pour visiter l'année 2002 où elle fait la connaissance de Kotono, une fugueuse qui a découvert sur un site prétendant prédire l'avenir qu'elle est destinée à périr dans un accident de train le soir même. Wecker D-02 enquête sur ce site pendant qu'Eree est chargée de la mission peu agréable de faire en sorte que l'histoire de sa nouvelle amie ne soit pas modifiée. Un excellent épisode qui confronte Eree et Kotono à un dilemme moral dont le spectateur se demande jusqu'au bout quelle en sera l'issue, tandis que la relation entre les deux est riche en scènes tantôt touchantes, tantôt funs.

Note : 5 / 5
KODAMA
Écho
Scénario : 河合 福彦 (Kawai Fukuhiko)
Réalisation : 中島 敦 (Nakajima Atsushi)
Centré sur : Mei
Durée : 24 min

Mei est envoyée en mission en 1785 pour éliminer un Lycanthrope, un monstre créé par manipulation génétique et programmé par l'organisation terroriste ZEEG pour assassiner un membre corrompu du gouvernement. Une mission qui lui pose un cas de conscience, non seulement parce qu'elle estime que cette mort serait une bonne chose car elle mettrait fin à la famine dont souffre le peuple mais aussi parce qu'une jeune orpheline vivant en ermite s'est liée d'amitié avec le monstre. Un excellent épisode qui développe le personnage de Mei tout en proposant des débats moraux très intéressants.

Note : 5 / 5
KÔTEKISHU
Une adversaire à sa mesure
Scénario : 河合 福彦 (Kawai Fukuhiko)
Réalisation : 中島 敦 (Nakajima Atsushi)
Centré sur : Saki
Durée : 24 min

Alors qu'elle se trouve à Sagishima pour un reportage, Saki se retrouve face à Maya Steiner, son ancienne camarade de l'académie Wecker qui veut se venger car elle la rend responsable de l'accident qui l'a transformé en cyborg et a mis fin à son rêve de devenir chef de Wecker. Une intrigue classique mais efficace et qui exploite bien les contraintes liées aux identités secrètes qui servent de couvertures aux Weckers en 2002.

Note : 4 / 5
INORI
Prière
Scénario : 大久保 智己 (Ôkuba Tomomi)
Réalisation : 小笠原 直樹 (Ogasawara Naoki)
Centré sur : Kana + Mei
Durée : 49 min

Chargées d'éliminer une criminelle dimensionnelle destinée à exterminer l'humanité en 2002, Wecker D-02 découvre avec horreur qu'il s'agit de la version future de Mei (Les scénaristes laissent cependant passer l'occasion de la confronter à sa version passée et à ses anciennes amies). Kana décide donc de remonter le temps jusqu'en 1992 pour empêcher le meurtre de ses parents qui pourrait être l'événement qui l'amènera à devenir une meurtrière. Cet épilogue apporte une conclusion aux arcs de Mei et de Kana tout en nous offrant de très bons passages: les retrouvailles entre Kana et ses parents, la réaction de Mei quand elle découvre qu'elle est destinée à devenir la pire meurtrière de l'histoire, Kana qui revêt la Weck Form Type 3 pour affronter les assassins des parents de son amie, une conclusion douce-amère qui fait écho à celle du premier épisode... Malheureusement, les scénaristes s'emmêlent les pinceaux avec les paradoxes et les modifications temporelles à tiroirs au point que le scénario multiplie les incohérences, d'où un bilan hélas en demi-teinte pour ce qui avait pourtant le potentiel pour faire une excellente conclusion. Dommage.

Note : 2,5 / 5




FILMS & ÉPISODES SPÉCIAUX


JIKÛ KEISATSU WECKER D-02
MEMORIES

Police dimensionnelle Wecker D-02
Memories
Durée : 1h05

Un épisode spécial sorti en vidéo en 2004 incluant un court épisode hors-continuité résumant les moments forts de la série, des messages des acteurs principaux (qui, à l'exception de celui de l'interprète de Kent, figuraient déjà dans les bonus des DVDs de la série), une séance photo des actrices en maillots de bain, une interview des acteurs et un making of.



MOYENNE = 4 / 5