Année : 2012
Catégorie(s) : Local hero, Yatsurugiverse.
Genre : Taupe niveau.

Acheter la série : Boutique officielle.
Intermédiaires pour acheter sur la boutique officielle : Buyee, Celga, Zenmarket.



LA SÉRIE


La saison 1 de Yatsurugi ayant rencontré le succès, une deuxième saison fut mise en chantier dans les mois qui suivirent, et ce malgré le fait que le héros local de Kisarazu n'était pas censé revenir avant une bonne vingtaine d'années.


Comment ça, il faut déjà que j'y retourne?

En effet, en théorie, sa victoire sur l'empire sous-marin Zabuun à la fin de la saison 1 devait ramener la tranquillité à Kisarazu pour les 20 prochaines années, jusqu'à ce que le sceau maintenant ses adversaires emprisonnés soit à nouveau brisé et qu'une nouvelle incarnation de Yatsurugi s'oppose à eux. En théorie. Mais dans la pratique, il ne s'écoule que 6 mois avant qu'une nouvelle menace ne refasse surface ... littéralement car il s'agit de l'empire souterrain Angler, libéré quand l'épée qui les maintenait emprisonnés depuis 2000 ans finit par se briser.


Les 2000 ans de garantie viennent d'expirer.


Angler réfléchit à un nouvel angle d'attaque.


Dark Zaurer dirige l'empire dans l'ombre.


Le guerrier Wolblade a une faim de loup.


Sa consœur Sonicjak est fière comme un paon.


Noroimukade, le sorcier scolopendre, va nous sortir un sortilège.


Quant à leurs soldats, les Mogoons, ils sont myopes comme des taupes.

Pour ne rien arranger, Angler convoitant lui-aussi les 8 épées de sceau qui lui permettraient de libérer une épée redoutable du mur où elle est plantée, celles-ci se dispersent à nouveau à travers Kisarazu, entraînant le réveil prématuré de Zabuun. Néanmoins, les conquérants ayant horreur de la concurrence, une des premières choses que fait Noroimukade après son réveil est de condamner la porte derrière laquelle est emprisonné leur leader King Orga.


Chacun son tour de conquérir le monde!


Les épées de sceau: attrapez-les toutes!


Youpi! J'en ai trouvé une!

Takeru Yamato redevient donc Yatsurugi pour s'opposer aux projets d'Angler mais il se rend rapidement compte que ces nouveaux envahisseurs sont bien plus forts que leurs prédécesseurs et ils lui infligent une cuisante défaite lors de leur première confrontation, brisant même son épée.


Les sbires, à la rigueur, il gère.


Tiens? Thanos vient de claquer des doigts.


Mais contre les monstres de la semaine, il n'est clairement pas à la hauteur.


Zut, cassée.

Fort heureusement, Yatsurugi a rapidement droit à un power up et découvre qu'il possède trois transformations supplémentaires ayant chacune sa spécialité: la première augmente la force de ses bras et le dote de griffes sur ses avant-bras, la deuxième accroît sa vitesse et la puissance de ses sauts, et la troisième combine les deux tout en l'armant de deux épées qu'il peut réunir en un double trident.


Z'avez vu mes nouveaux gants?


Et mes nouvelles botes?


Et mes nouvelles épées?


En plus, elles sont très pratiques pour freiner.

Niveau alliés, si Takeru peut toujours compter sur l'assistance de Mari Tachibana / Kisara (qui a aussi eu droit à un power up mais j'y reviendrai plus tard), Genji Tachibana et Jin Kusanagi (qui a abandonné sa boutique de glaces pour ouvrir un restaurant spécialisé dans le curry) sont beaucoup moins actifs tandis que les Tanukis sont redevenus muets comme des pierres et le rôle de soutien est désormais dévolu à un nouveau personnage : Megumi Amami, serveuse au restaurant de Jin et vieille amie de Mari, laquelle s'interroge sur sa véritable nature, tant celle-ci fait preuve de connaissances quasi-encyclopédiques sur Angler et Yatsurugi.


Megumi est un peu embarrassée par sa tenue de travail.


(D'autant plus que ce n'est pas la même que pour les autres serveuses.)


Jin et Takeru ne voient pas où est le problème.


Megumi ayant une petite sœur, Ayumi, la série possède désormais deux quotas d'identification des jeunes spectateurs.

Et Zabuun dans tout ça? Hé bien, ils concluent une alliance avec Angler avec l'intention de leur ravir leurs épées à la première occasion. Cependant, si l'opportuniste Akumarine est toujours aussi motivée pour conquérir le monde, on ne peut pas en dire autant de ses collègues: le seul Gyojiin encore en activité sympathise avec Mari au point de la tenir informée sur les activités de ses comparses tandis que Fangark évolue progressivement vers un anti-héros qui luttera aux côtés de Yatsurugi contre un double de King Orga créé par Noroimukade.


Tout le monde sourit pour la photo.


Photobombe de Fangark!


On devrait se déguiser pour passer inaperçus.


J'ai dit: inaperçus!


C'est curieux, j'ai l'impression d'être suivi.


Ah non, tiens.


Comme dans la saison 1, même morte, Akumarine continuera d'engueuler Fangark.


Heu … J'ai un doute, d'un seul coup: vous êtes certains que c'est une série destinée avant tout à la jeunesse?


Ciel!

Comme la précédente, cette saison 2 est l'occasion de visiter de nombreux lieux et édifices emblématiques de Kisarazu et tout particulièrement la Kimisarazu Tower d'Odayama Park qui joue un rôle important dans l'intrigue et qui représente deux personnages historiques auxquels les noms civils de Yatsurugi et de Kisara font référence: Yamato Takeru no Mikoto et son épouse Oto Tachibana Hime.


Visitez la Kimisarazu Tower.


Ces passants n'ont pas l'air très nets.


Respectez votre environnement: ne jetez pas vos déchets n'importe où.


Mettez-les plutôt à la poubelle.


Chaque épisode se termine par un message d'un des personnages principaux.




FILMS & ÉPISODES SPÉCIAUX


Avant cette deuxième saison, Yatsurugi avait eu droit à deux spinoffs sous forme de diptyques dont le premier, 天神 キサラ (Tenshin Kisara) = La déesse céleste Kisara, est consacré à Mari Tachibana qui, après s'être évanouie en rangeant son temple, se réveille dans un monde parallèle où personne ne la connait, où Zabuun est toujours en activité et où une autre Kisara s'oppose à eux ... jusqu'à ce qu'Angler fasse son apparition et oblige Zabuun à s'allier à Kisara fusionnée avec Mari pour les affronter. Car oui, même si l'action se passe sur une autre Terre, ce diptyque marque la première apparition d'Angler et préfigure certains événements de la saison 2, comme la mort d'Akumarine et le changement de camp de Fangark. C'est également dans cette saga que Kisara obtient un nouveau morpheur, un nouveau costume et une nouvelle arme. Et même si elle ne garde aucun souvenir de cette aventure à son retour dans son monde d'origine, si ce n'est l'impression d'avoir fait un très long rêve, elle conserve quand même son power up dans la saison 2.


Il vaut donc mieux avoir vu ce diptyque pour comprendre son changement de look.


Deux Kisaras pour le prix d'une.


Disparition ninja!


Disparition taupe!


Disparition déesse!


Chassés de leur royaume par Wolblade, Fangark et Akumarine se reconvertissent comme fleuristes.


Akumarine va manger les pissenlits par la racine.

Le deuxième diptyque, 海底 帝国 ザブーン (Kaitei teikoku Zabuun) = L'empire sous-marin Zabuun, est une préquelle consacrée aux origines de Fangark et d'Akumarine dont on découvre qu'avant d'être recrutés de force et transformés par Zabuun, ils étaient deux voleurs minables. Là encore, ce diptyque prépare le futur changement de camp de Fangark en en faisant un cambrioleur raté devenu un vilain malgré lui tout aussi raté qui ne peut s'empêcher d'éprouver de la compassion pour les sbires et monstres de la semaine morts au combat.


La fine fleur des cambrioleurs japonais.


Ciel! Des sbires!


Cette fois, ils ont pensé à traduire les dialogues des sbires.


Ce diptyque introduit également deux membres inédits de Zabuun: le sorcier Gesodex et Orgark, le rival de Fangark pour le poste de général.


On y découvre également qu'il existe des Gyojiins femelles.


Dont une est tellement amoureuse de Fangark qu'elle fait son portrait.


Avant de se sacrifier pour le sauver.


Un prédécesseur de Yatsurugi est évidemment de la partie.


Mais il n'a pas besoin de botter les fesses de Fangark : Akumarine s'en charge déjà.


C'est la danse des canards, qui en sortant de la mare ...

Enfin, la deuxième saison est suivie de 大魚人 (Daigyojin) = L'homme-poisson géant, un épisode spécial ... qui est assez spécial, justement, puisqu'il s'agit d'un pastiche farfelu de vieux kaiju eiga (défauts de pellicule inclus) où tous les personnages sont joués par des Gyojiins dont les dialogues sont évidemment incompréhensibles!


C'est Monster Interim qui m'envoie pour remplacer Godzilla qui n'était pas disponible.


On ne le dirait pas à le voir, mais c'est lui, le héros du film.


Une divinité géante apparaît devant le monstre et fait des mouvements de bras pendant plus de 3 minutes.


Nous somme sauvés!


Ou pas.


OK, on est foutus.


Le héros se retrouve dans une sitcom en noir et blanc avec des rires préenregistrés. Pourquoi? Parce que!


Ah oui : de temps en temps, Sadako passe dans le champ de la caméra sans que personne la remarque. Re-pourquoi? Re-parce que!


Le quatrième mur ne vous protégera pas ...


Et on termine par une petite danse pendant que des Gyojiins chantent dans leur langue le générique de fin de la série.




BILAN


Concept = 3,5 / 5
Une suite de la première saison dont l'intrigue reprend les grandes lignes en remplaçant un ancien empire sous-marin par un ancien empire souterrain tout en apportant son lot d'innovations.



Scénario (Intrigue globale) = 3,5 / 5
La saison 2 reprend l'idée déjà présente dans la précédente de deux camps en compétition pour réunir 8 épées, mais la perfectionne en y adjoignant un troisième camp poursuivant le même objectif, tout en mettant en place dès le premier épisode un mystère autour du personnage de Megumi qui intrigue le spectateur et lui donne envie d'en savoir plus.



Scénario (Épisodes) = 3,5 / 5
Malgré deux-trois épisodes téléphonés ou qui exploitent mal leur idée de départ, la série est agréable à suivre dans son ensemble. (Voir la section épisodes pour plus de détails.)



Héros = 3,5 / 5
Cette saison 2 n'apporte pas grand-chose de plus au personnage de Takeru / Yatsurugi, mais Mari / Kisara a droit à beaucoup plus de développement grâce au diptyque dont elle est l'héroïne.



Costume(s) = 4,6 / 5
Yatsurugi innove par rapport à la saison précédente en acquérant la capacité de revêtir plusieurs armures ayant chacune sa spécialisation, à la manière des différentes formes des Kamen Riders (4,2 / 5), tandis que Kisara a droit à un nouveau costume encore plus beau que le précédent (5 / 5).



Arme(s) = 4,2 / 5
Si Kisara continue d'utiliser occasionnellement son tenshôsen (3 / 5), la saison 2 offre à nos héros un assortiment de nouvelles armes magnifiques: les hôô no tsume (4 / 5), les nouvelles hôôkens (4 / 5) qui peuvent s'unir en un double-trident de toute beauté (5 / 5) et bien sûr, le superbe amenokakeyumi (5 / 5).



Morpheur(s) = 2,5 / 5
Si Yatsurugi conserve sa médaille cheap de la saison 1 (1 / 5), Kisara a droit à un nouveau morpheur encore plus joli que le précédent (4 / 5).



Séquence(s) de transformation = 4 / 5
Malgré de légers changements dus aux nouveaux costumes, elles sont assez semblables à celles de la saison 1.



Personnages réguliers = 3,4 / 5
On retrouve Genji Tachibana (1,7 / 5) et Jin Kusanagi (3,5 / 5) mais ils sont nettement plus en retrait (surtout Genji qu'on voit à peine) pour donner la vedette à Megumi Amami (5 / 5), un excellent personnage dont les pouvoirs et les connaissances sur la mythologie de la série sont autant une aide efficace qu'une source de questionnement pour les personnages comme pour le spectateur. On retrouve également Kazu Tachibana (2 / 5) alias le quota d'identification des jeunes spectateurs, toujours aussi peu utile mais rendu plus attachant par ses interactions timides avec Ayumi Amami (2 / 5). Enfin, maintenant qu'ils ne sont plus les méchants principaux, Akumarine (4 / 5), Fangark (5 / 5) et même un des Gyojiins (4 / 5) ont droit à des évolutions intéressantes (et même à des origines très réussies!), surtout Fangark qui passe progressivement de méchant principal à anti-héros.



Personnages secondaires = 4,4 / 5
Les deux diptyques sortis avant la saison 2 sont l'occasion de faire connaissance avec des personnages inédits comme les sympathiques Takehiko (4 / 5) et Amane Hazumi (4 / 5), le superbe Gesodex (5 / 5), Orgark (5 / 5) qui est un rival très réussi pour Fangark, et même une Gyojiin femelle (4 / 5) aussi jolie par son design qu'attachante par son béguin pour Fangark.



Ennemi(s) récurrent(s) = 4,5 / 5
On est gâtés avec de superbes adversaires récurrents, même si je ne peux m'empêcher de trouver le look de Sonicjak (4 / 5) un peu moins réussi que ceux des Mogoons (4,5 / 5), de Dark Zaurer (4,5 / 5), de Noroimukade (4,5 / 5) et surtout, du magnifique Wolblade (5 / 5).



Monstres de la semaine = 3,4 / 5
Dans l'ensemble, les monstres de la semaine ont des designs plus réussis et élaborés que ceux de la saison 1 et j'aime bien l'idée de les avoir répartis en trois groupes ayant chacun ses caractéristiques et spécialités. (Voir les sections guerriers d'Angler et Shinkaijû pour plus de détails.)



Casting = 4 / 5
On retrouve les acteurs de la saison 1, plus quelques nouveaux venus qui ne déméritent pas.



Combats = 4 / 5
Aussi réussis que ceux de la saison 1 et les auteurs ont visiblement réalisé que, contrairement à celui de Takeru / Yatsurugi, l'interprète de Mari / Kisara n'était pas à l'aise dans les scènes de combat puisqu'elle ne se bat plus en civil, ou alors avec un style de combat humoristique.



Base(s) = 4 / 5
Angler a droit à un superbe quartier général et j'aime bien l'idée des quatre portes libérant chacune un type de guerrier ou leurs soldats.



Effets spéciaux = 4 / 5
D'une très bonne qualité malgré le faible budget de la série.



Musiques = 3 / 5
Comme pour la saison 1, on retrouve des musiques déjà utilisées dans les autres productions de Shin Iizawa, plus quelques morceaux et chansons inédites, celle de Kisara restant très bien en tête.



Générique(s) = 3,5 / 5
Le générique de début bénéficie d'une nouvelle chanson, 金色 の 戦士 その 名 は ヤツルギ (Kiniro no senshi sono na wa Yatsurugi) = Un guerrier doré, son nom est Yatsurugi par 日野 章吾 (Hino Shôgo), accompagné de jolis visuels pour présenter les personnages principaux, les héros apparaissant devant un ciel et leurs ennemis devant un fond noir, tandis que les personnages secondaires sont présentés via des extraits de la série. Curieusement, le plan final où on voir Mari et Takeru sous une pluie de plumes de phénix est inversé dans la deuxième version du générique, légèrement différente de la première et utilisée dans la deuxième moitié de la saison. (3,5 / 5)


Pas de changement, en revanche, pour le générique de fin qui montre toujours (mais dans une fenêtre et non en plein écran) une danse des personnages principaux sur ヤツルギ 招来 - ヒーロー に なる ため の 一歩 (Yatsurugi shôrai - Hero ni naru tame ippo) = J'invoque Yatsurugi - Un pas pour devenir un héros par 日野 章吾 (Hino Shôgo), séquence également toujours précédée d'un message d'un des personnages aux spectateurs. (3,5 / 5)




NOTE FINALE = 15 / 20