Année : 2006
Genre : My Precious.
Durée: 49 épisodes (tasks) de 24 minutes + film (33 mn) + 2 crossovers (46 mn).

Acheter la série : Amazon, Cdjapan, Yesasia, Yahoo Auctions, Celga.

Tatalataaa, tatala, tatalata, tatalatata... Bon, d'accord, ce n'est pas très évident à l'écrit mais je viens de vous jouer le thème d'Indiana Jones, le célèbre professeur d'archéologie bravant tous les dangers dans sa quête d'objets anciens souvent dotés de propriétés mystiques (au passage, et n'en déplaise aux détracteurs du quatrième opus, je ne vois pas en quoi lui faire croiser des extraterrestres est moins réaliste que de désintégrer des nazis à coups d'Arche d'alliance). Il se serait certainement très bien entendu avec les Boukengers, tant les héros de la 30eme série de la franchise Sentai pourraient passer pour ses fils spirituels.


- C'est notre père, alors?
- Non, seulement celui de Bouken Red.

Boukenger (Bôkenjaa en écriture phonétique japonaise) est un mot valise formé par la contraction de ranger et de bôken (冒険 = aventure) - et non boucan comme leur surnom d'"escadron assourdissant" pourrait le laisser penser - mais c'est aussi une déformation de bôkensha (冒険者 = aventurier).


Une série d'aventure qui va faire du bruit.

Comme leur nom l’indique donc, les Boukengers sont un groupe de cinq jeunes aventuriers/explorateurs/archéologues comprenant Satoru "Chief" Akashi (Bouken Red), le leader aventurier dans l'âme, Masumi Inô (Bouken Black), le rebelle individualiste ancien chasseur de trésor, Sôta Mogami (Bouken Blue), un ancien espion joli cœur spécialisé dans l'informatique et le renseignement, Natsuki Mamiya (Bouken Yellow), une ingénue amnésique à la mentalité enfantine que Masumi a recueillie lors d'une de ses expéditions (la recherche de sa véritable identité sera un des fils rouges de la série), et Sakura Nishihori (Bouken Pink), une ancienne militaire devenue commandante en second de l'équipe.


Dépêchons-nous de passer avant que le pont ne s'effondre.


- Et pour revenir, on fait comment?
- Un seul problème à la fois.


Comme dans Indiana Jones, les anciennes cités sont parfaitement conservées...


… étant donné que les pièges fonctionnent toujours plusieurs siècle après leur abandon.


Et comme dans Shaider, les ouvertures des pièces secrètes...


... sont commandées par des jeux d'éveil.

Les personnalités des deux filles de l'équipe sont d'ailleurs inversées par rapport aux codes habituels des séries sentai puisque d'habitude, la ranger jaune est un garçon manqué badass tandis que la rose est une ingénue girly, alors que dans Boukenger, c'est le contraire.


C'était pas ma guerre!


Il est temps de prouver que tu es digne des anciennes rangers jaunes.

On notera d'ailleurs que leurs noms de famille sont des références à de célèbres explorateurs japonais : Motojirô Akashi, Tadataka Inô (auteur de la première carte complète du Japon), Tokunai Mogami, Rinzô Mamiya et Eizaburô Nishibori (L'écriture kanji de Nishibori et Nishihori est la même).


Règle n°1 de l'explorateur: emporter avec soi l'équipement adéquat.


Règle N°2: ne pas perdre le Nord, surtout quand on est à l'Ouest.


Règle N°3: bien connaître les coutumes locales afin d'éviter, par exemple, un geste innocent pour les japonais mais qui serait trèèèèèèès mal perçu par le public français.

Les Boukengers travaillent pour la fondation Search Guard Successor ou S.G.S. (prononcez "sagesse", mais on peut aussi y voir une référence au verbe japonais sagasu (探す= chercher)) dirigée par un mystérieux mécène qui ne communique avec eux que sous l'apparence d'un personnage animé conique et comique: Mr Voice.


Dites, vous ne trouvez pas qu'il ressemble au Petit Caca Noël dans South Park?


Plaît-il?

Le but de S.G.S. est de collecter les Precious (ai-je vraiment besoin de vous expliquer l'origine du nom ?), des artefacts anciens dotés de facultés magiques ou technologiques représentant un danger potentiel s'ils tombaient en de mauvaises mains. Chacun d'entre eux est d'ailleurs caractérisé par un niveau de dangerosité appelé "hasard level" que les Boukengers mesurent à l'aide d'un appareil spécial.


Mesurons le hasard level de ce Precious.


It's over 9000!


Sa place est dans un musée.

Si certains Precious ont été inventés de toute pièce pour la série, beaucoup trouvent leur inspiration dans les mythes d'anciennes civilisations comme l'Atlantide ou la Lémurie, mais aussi les religions (le golem de la culture juive), la mythologie (la boîte de Pandore) et même les contes de fées (la pantoufle de Cendrillon).


Avec Bouken Yellow dans le rôle de Cendrillon.


Et pourquoi c'est nous qui jouons ceux de la belle-mère et ses deux filles?


Parce que c'est Bouken Pink qui joue le prince charmant. Et tant pis si ça fait Yuri!


Le jour où elle rencontrera le prince charmant, elle saura lui mettre le grappin dessus!

Les légendes japonaises ne sont pas oubliées puisque les Boukengers croiseront des personnages inspirés des mythes de Kaguya ou de Momotaro ... et même une version féminine du Père Noël!


Mais puisque je vous dit que je suis le Père Noël.


Avec la barbe, c'est tout de suite plus évident.


PARTIE 1 – Precious et Negative Syndicates (Tasks 1 à 11)


Au cours de leur première mission, alors qu'ils explorent ce qui semble être une ancienne cité engloutie, les Boukengers tirent accidentellement de son sommeil artificiel le grand prêtre Gaja, unique survivant de l'ancienne civilisation Godome (contraction de Gomorrhe et Sodome). Sitôt réveillé, ce dernier part à la recherche des Precious qui l'aideront à restaurer Godome, aidé dans sa quête par une armée de golems appelés les Curses.


On n'est qu'en 2006? J'avais pourtant réglé mon réveil sur 3000.


Le côté menaçant de Gaja est quelque peu compromis par un cabotinage outrancier et une voix donnant l'impression qu'il souffre d'une laryngite au stade terminal.


Aurait-il trouvé chaussure à son pied?


Mon Precious!

Mais alors qu'on croit que Gaja sera l'unique adversaire récurrent des Boukengers, le premier épisode se termine par sa capture par un autre individu mal intentionné: Ryuon, un être mi-homme, mi-reptile aux allures de pirate qui recherche lui-aussi des Precious afin de les utiliser pour remplacer les humains par une race reptilienne de sa création, les Jaryus.


Ne te retourne pas tout de suite, mais il y a le monstre du Loch Ness derrière toi.


Que le Grand Cric me croque!


Un visage pale capturé par des peaux rouges. Logique!


En attendant, c'est nous qui sommes attachées aux poteaux de torture!

Enfin, dans le troisième épisode, les Boukengers sont confrontés à une troisième organisation traquant les Precious: le clan ninja Dark Shadow. Cependant, même s'il leur arrive de ravager des villes ou de menacer des innocents, ses membres sont moins malfaisants que Gaja ou Ryuon puisqu'ils ne s'accaparent les Precious que dans le but de les revendre au plus offrant. Ce sont d'ailleurs les seuls ennemis récurrents dont l'organisation correspond à celle des méchants de sentai traditionnels avec un leader (Gekkô de l'illusion, un sorcier ressemblant à un oiseau), un guerrier (Yaiba des ténèbres, un combattant en armure), une sexy méchante (Shizuka du vent, une ninjette fofolle dont le charme ne laisse pas indifférent Boukenblue qui la surnomme affectueusement Shizuka-chan) et des monstres de la semaine qui grandissent une fois vaincus (les Tsukumogamis).


Association logique entre un hibou et une cervelle d'oiseau.


Fuyons à tire-d'aile!

Il ne leur manque que les soldats mais ils font souvent appel aux Curses de Gaja. C'est d'ailleurs dommage, car comme ils utilisent souvent des o-fudas (talismans se présentant sous la forme d'incantations inscrites sur des bandes de papier) pour une grande variété d'usages (pour créer et faire grandir les Tsukumogamis, mais aussi comme communicateur ou comme bombe à retardement), je les aurais bien vu employer des soldats se matérialisant à partir d'o-fudas.


Vous avez un nouveau message.


Cet o-fuda s'autodétruira dans 3...


2...


1...


Zéro!

Les plus observateurs auront d'ailleurs remarqué que les trois membres principaux de Dark Shadow ressemblent énormément aux trois méchas de la série Kakuranger : Tsubasamaru, Muteki Shôgun et Kakuredai Shôgun. Il faut dire que Boukenger est la trentième série de la franchise sentai et que, anniversaire oblige, les créateurs en ont profité pour rendre hommage à leurs prédécesseurs en basant le design de la quasi-totalité de leurs adversaires sur des méchas des anciennes séries. De même, lors de la diffusion télévisée, la plupart des épisodes se terminaient par une courte séquence humoristique dans laquelle les Boukengers présentaient un de leurs prédécesseurs. Malheureusement, ces séquences sont absentes de l'édition DVD.


Dommage, car ces séquences nous permettaient de mieux connaître les séries Sentai en en étudiant les rouages.


Du coup, c'est comme si leur passé leur échappait.

Chaque épisode est donc consacré à la recherche d'un des Precious par les Boukengers, recherche qui les amènera évidemment à combattre l'un ou l'autre de leurs trois groupes rivaux (regroupés sous l'appellation Negative Syndicates). Mais il n'est pas rare que ce soit le Precious lui-même (ou une créature qui lui est associée) que les Boukengers doivent affronter.


Makino, le scientifique de la fondation S.G.S.


Miam, un Precious atlante à étudier!


Et c'est ainsi qu'on a découvert que les Russes avaient piqué l'idée de leurs poupées aux Atlantes.


C'est également un maître du déguisement qui se fait passer pour Bouken Red le temps d'un épisode ... de manière totalement gratuite puisque cette substitution ne change absolument rien au déroulement de leur plan.

Et comme le veut la tradition des séries sentai, nombreux sont les adversaires géants ou capables de grandir que les Boukengers doivent combattre aux commandes de leur robot géant Daibouken, formé par la combinaison de cinq Gogo-Vehicles : un tombereau (Gogo-Dump), un autogyre (Gogo-Gyro), une voiture de course (Gogo-Formula), un bulldozer (Gogo-Dozer) et un sous-marin (Gogo-Marine). A ces cinq véhicules principaux viendront s'ajouter au fil des épisodes d'autres véhicules basés sur des engins de chantier et capable de remplacer les bras de Daibouken pour lui donner de nouvelles fonctions : une foreuse (Gogo-Drill), une pelleteuse (Gogo-Shovel), une bétonneuse (Gogo-Mixer) et une grue (Gogo-Crane).


Des véhicules à gogo.


Elles ont bien changé, les rames de métro.


Gogo-gadgetopelle-et-pioche!


Des p'tits trous, des p'tits trous, encore des p'tits trous…


Oh, la belle prise!

Au cours d'une de leurs missions, les Boukengers s'opposent à Dark Shadow pour le possession de deux poupées et à l'issue du combat, chaque camp repart avec l'une d'elles. Dark Shadow s'empresse de revendre la sienne à un acheteur qui se révèle être au service de Gaja. Quant à la poupée récupérée par les Boukengers, bien que son analyse démontre que ce n'est pas un Precious, Mr Voice ordonne quand même qu'elle soit détruite.


Oh, oh, oh, jolies poupées...


... on vous fait brûler!

Peu après, Gaja et Ryuon concluent une alliance et lancent une attaque à l'aide de deux monstres géants, Girado et Zarudo. Daibouken est rapidement dépassé par ces deux adversaires et les Boukengers sont obligés d'abandonner leur robot qui est emporté par les deux monstres tandis que Bouken Red est porté disparu.


Ciel! Un robonapping!

En réalité, Bouken Red a découvert le secret des poupées : les doublures de leurs kimonos contiennent les deux moitiés d'une carte conduisant à la cachette d'un Precious très important : le codex de Leon Giordana, un savant visionnaire de la Renaissance (très largement inspiré de Léonard de Vinci et de son Codex Leicester) et l'inventeur des parallel engines qui font fonctionner les Gogo-Vehicles.


Pas besoin de me faire un dessin: j'ai compris que ça ne doit surtout pas tomber entre les mains de Gaja ou Ryuon!

Bouken Red réussit à reprendre le Codex à Gaja avant d'être rejoint par ses partenaires. S'ensuit un combat opposant les Boukengers à Girado et Zarudo qui sont finalement détruits par Super Daibouken, un nouveau robot formé par la combinaison des neuf Gogo-Vehicles.


Super Daibouken...


... tente une percée.


Ses adversaires la ramènent beaucoup moins.

Cette première partie de la série introduit progressivement les principaux adversaires ainsi que les différents mechas des héros avant de culminer dans une histoire en trois parties qui voit l'apparition de Super Daibouken tout en mettant en place de nombreux éléments qui seront utiles par la suite. Déjà, Kazuko, la propriétaire des poupées, semble connaître le bracelet de Natsuki qui est le seul indice que cette dernière possède sur son passé.


Bouken Yellow est amnésique depuis que Bouken Black l'a trouvée inconsciente dans une caverne.


Depuis, son bracelet est son seul indice pour retrouver son passé.


Bracelet que la propriétaire des poupées est certaine d'avoir déjà vu.


Mais elle ne se rappelle pas où. A croire que l'amnésie de Bouken Yellow est contagieuse!

On a aussi droit au premier affrontement entre Bouken Black et Yaiba durant lequel on apprend qu'il s'étaient déjà rencontrés à l'époque ou Black était encore enfant et faisait partie d'un groupe de chasseurs de trésors qui le traitaient comme un esclave. Ce jour-là, Yaiba avait massacré tout le groupe à l'exception de Black dont il avait décelé le côté sombre en le voyant utiliser un de ses compagnons comme bouclier humain.


Yaiba ne révèle son vrai visage qu'à ceux qu'il a l'intention de tuer.


Les grues de papier: une arme qui manquait au Cluedo.

Enfin, avant que Red ne récupère le carnet de Giordana, Gaja a eu le temps de le feuilleter et de mémoriser les plans des parallel engines, une connaissance qui sera lourde de conséquences dans la partie suivante qui voit l'apparition de nouveaux adversaires, mais aussi d'un nouvel allié.


Bip-bip!


PARTIE 2 – Bouken Silver et Quester (Tasks 12 à 20)


La deuxième partie reprend la routine du "1 épisode = 1 Precious" et cesse d'introduire de nouveaux véhicules, à l'exception du Gogo Jet de l'épisode 16, un engin volant clairement inspiré du Jet Scrander de Mazinger Z et se combinant à Super Daibouken pour former le robot volant Ultimate Daibouken.


Tous ces ptérodactyles... Il doit y avoir un nid pas loin.


Je vais prendre la route N°7.


Décollage!


Arrimage!

L'épisode suivant, le 17, débute alors que les Boukengers affrontent Yaiba et Shizuka pour la possession d'un miroir ancien quand surgissent deux créatures qui convoitent également l'objet et qui se révèlent assez puissantes pour obliger Yaiba à battre en retraite, ce qui n'est pas un mince exploit!


Le miroir, c'est nous qu'on l'a et on le garde!


Donnez-nous le miroir et tout se passera bien.


Ouiiiin!!! J'en avais besoin pour me coiffeeeeer!!!

Ces nouveaux adversaires nommés Gai et Hyôga sont les deux seuls représentants encore en liberté de la race des Ashus, des créatures mi-hommes mi-bêtes qui ont inspiré la plupart des monstres des légendes japonaises. Ils convoitent le miroir afin de libérer leurs camarades qui ont été emprisonnés à l'intérieur.


Si jamais ils sortent du miroir, l'humanité connaîtra bien plus que 7 ans de malheur.


Ça se bouscule à la sortie.


Laissez-moi faire: je vais condamner la sortie définitivement!


A la réflexion, on aurait peut-être dû faire ça immédiatement après les avoir emprisonnés.

Les Boukengers font également la rencontre d'un mystérieux jeune homme appelé Eiji Takaoka. Adepte de la magie et armé d'un shakujô, Eiji est le dernier descendant d'une lignée de chasseurs d'Ashus. Il parvient à briser le miroir mais l'un des prisonniers, Ley, a quand même le temps de s'en échapper. Il n'a malheureusement pas le temps de profiter de sa liberté retrouvée puisqu'il est rapidement détruit, ainsi que Gai et Hyôga, par les efforts combinés d'Eiji et des Boukengers.


- Et si on lui faisait rejoindre notre équipe?
- Impossible: on a déjà un ranger noir.


Mangez cinq fruits et légumes par jour.


On a dit cinq!

Nos héros sont cependant loin d'en avoir fini avec eux, puisque que Gaja utilise sa magie pour ramener Gai et Ley à la vie avant de leur greffer les Godome engine qu'il a conçus à partir des plans des parallel engines qu'il avait mémorisés, ce qui a pour effet de transformer les Ashus en deux cyborgs en armure qui se rebaptisent Quester.


Gaja avait d'abord testé son invention sur ses Curses.


Mais l'essai n'avait pas été concluant.


Caramba! Encore raté!


Du coup, il avait passé ses nerfs sur les survivants.

Non seulement les Godome engines augmentent leurs pouvoirs, mais ils neutralisent les parallel engines des Boukengers qui sont donc incapables de les affronter. Malheureusement pour Gaja, Quester n'a aucune intention de collaborer avec lui et lui fausse compagnie à la première occasion en emportant avec eux les plans des Godome engines. Pire: quand Gaja utilise son dernier Godome engine pour construire son propre robot géant, Gagadom, il se le fait aussitôt dérober par Quester!


Levez-vous et marchez (A supposer que mon invention marche)!


Trop cool, on a des armures superclasses, maintenant!


Et on est devenu bien plus fort que les Boukengers!

Quand Eiji tente à son tour d'affronter Quester, il est vaincu et son shakujô brisé, ce qui a pour effet de révéler sa vraie nature aux Boukengers. En effet, si son père, Karato, était un humain chasseur d'Ashus, sa mère, Kei, était une Ashu et Eiji est donc un hybride.


Eiji a de qui tenir puisque son père est incarné par l'excellent Hiroshi Watari (Sharivan, Spielvan)...


... et sa mère par Mami Higashiyama (Megapink de Megaranger).


D'ailleurs, Tetsuo Morishita qui interprétait le Dr Hinelar dans la même série, apparaît également dans le rôle d'un célèbre acteur.


Afin de l'approcher pour les besoins d'une mission, Bouken Pink doit se faire passer pour une idole dans le cadre d'une émission télévisée.


Un travail é-pui-sant...


... dont les conséquences la poursuivront pendant des années.


C'est pas grave, Pink: on a tous connu des moments embarrassants.

Si Karato s'était efforcé de cacher la véritable identité de sa mère à son fils, elle lui fut révélée par Gai et le choc fut tel qu'il réveilla la nature d'Ashu d'Eiji. Karato parvint à le calmer mais cela donna à Gai la possibilité de lui porter un coup mortel. Avant de mourir, il révéla à son fils que le shakujô qui lui servait d'arme avait le pouvoir de maintenir sous contrôle son côté bestial. Maintenant qu'il est brisé, la nature d'Ashu d'Eiji menace de prendre le dessus et de le transformer en un monstre incontrôlable qui rejoindrait les rangs de Quester.


Eiji en mode berserk.

Dans le même temps, la fondation S.G.S. veut créer une nouvelle unité baptisée S.G.S. rescue utilisant des néoparallel engines insensibles aux Godome engines. Elle souhaite en confier le commandement à Bouken Red qui devrait alors quitter les Boukengers pour adopter l'identité de Bouken Silver.


J'ai vraiment pas de chance en ce moment.


Avec tous ces porte-bonheurs, je vais être protégé de tout.


Sauf du ridicule.

Mais ce dernier préfère proposer le poste à Eiji, lui expliquant au passage que l'arme de Bouken Silver, le sagasniper, a été conçue pour reproduire les pouvoirs de son shakujô et donc juguler sa nature d'Ashu (il lui expliquera par la suite qu'il n'en est rien et que ce n'était qu'un "placebo" pour lui prouver qu'il est parfaitement capable de la contrôler sans aide).


Ohputainpourvuqueçamarche, ohputainpourvuqueçamarche, ohputainpourvuqueçamarche...


Ouf, ça a marché!

Bien qu'hésitant à s'allier aux Boukengers car il se sent responsable de la mort de son père, Eiji finit par accepter, obtenant du même coup son propre robot géant, Siren Builder, formé par la combinaison de véhicules évoquant un camion de pompier (Gogo Fire), une ambulance (Gogo Aider) et une voiture de police (Gogo Police).


On avait d'abord pensé l'appeler Pimponrobo, mais c'était pas très vendeur.

Cette seconde partie se termine donc par l'adjonction à l'équipe du traditionnel sixième ranger (Eiji / Bouken Silver) mais aussi d'un nouveau groupe d'adversaires (Quester). Eiji est un personnage intéressant de par sa nature contradictoire: à la fois chasseur d'Ashus et hybride d'humain et d'Ashu devant lutter pour garder sa part obscure sous contrôle. Il est donc dommage que son "côté obscur" ne soit plus utilisé une fois terminé l'arc qui introduit le personnage. Son évolution trahit aussi une double nature puisqu'il débute avec des pouvoirs de type mystique pour ne pratiquement plus utiliser que des capacités d'origine technologique après avoir rejoint les Boukengers (en même temps, la plupart de ses pouvoirs lui venaient probablement de son shakujô). Ses ennemis jurés, les Ashus suivent d'ailleurs une évolution comparable en apparaissant d'abord comme une race ancienne adepte de la magie avant de devenir des cyborgs traquant les Precious aux commandes de robots géants. De plus, ils semblent avoir un lien avec Bouken Yellow dont ils ont reconnu le fameux bracelet. Un lien qui servira de base à l'arc suivant.


Ça veut dire qu'on va enfin résoudre ce casse-tête que représente mon passé?


PARTIE 3 – Le réveil de la Lémurie (Tasks 21 à 34)


Durant cette troisième partie, les Boukengers vont être confrontés à de nombreux Precious issus de l'ancienne civilisation de la Lémurie, à commencer par une épée légendaire que convoite Ryuon. C'est d'ailleurs durant la quête de cette épée qu'on découvre les origines du chef du clan Jaryuu: autrefois un chasseur de trésor tout ce qu'il y a d'humain, Ryuon fut trahi et abandonné par ses associés il y a 200 ans et il utilisa ensuite ses connaissances sur l'ancienne science lémurienne pour combiner son ADN à celui de dinosaures, devenant ainsi la créature reptilienne que nous connaissons.


Le futur Ryuon s'amuse avec sa panoplie de petit chimiste.


Cette épée fera-t-elle de moi le souverain de toute la Bretagne?


Il ne peut en rester qu'un.

Après s'être emparés de l'épée, les Boukengers découvrent que celle-ci peut devenir un guerrier humanoïde de taille humaine nommé Zubaan, lequel devient leur allié malgré son vocabulaire limité qui rend difficile toute communication avec lui (il ne s'exprime que par des combinaisons des syllabes de son nom : zu, ba et n).


L'idole des jeunes.

Quelques jours plus tard, alors que Bouken Yellow aide Kazuko (vous vous rappelez? On l'avait croisée à la fin de la première partie) à faire le ménage chez elle, celle-ci se rappelle enfin pourquoi son bracelet lui est familier : elle possède une statuette lémurienne représentant une femme avec ce bracelet et armée d'une épée identique à Zubaan.


Cette épée ferait-elle d'elle la souveraine de toute la Lémurie?

Peu après, Bouken Yellow est enlevée par Quester qui lui révèle sa véritable identité : elle est la dernière survivante de la Lémurie que ses parents ont placée en animation suspendue alors qu'elle était bébé. Le fait qu'elle ait vieilli au ralenti durant son sommeil avant d'être découverte par Bouken Black peu après son réveil explique son absence de souvenir et sa mentalité naïve et infantile : Bouken Yellow est une enfant dans un corps d'adulte.


De manière logique, les parents de Bouken Yellow sont interprétés par deux anciens rangers jaunes: Keisuke Tsuchiya (Kirin Ranger de Dairanger) et Eri Tanaka (Megayellow de Megaranger).

Quester hypnotise ensuite Bouken Yellow pour la convaincre que l'objectif de ses parents était qu'elle détruise le monde pour permettre le retour de leur civilisation. Assistée de Zubaan qui reste fidèle à la Lémurie, Bouken Yellow aide Quester à s'emparer d'une arme redoutable, le Soleil de Lémurie, tandis que les Boukengers sont mis en difficulté par Grando, un dinosaure cybernétique qu'ils ont créés avec l'aide de Ryuon avec qui ils se sont alliés pour l'occasion.


La preuve que Natsuki est passée du côté obscur: elle n'a plus ses couettes.

Mais les sinistres projets de Quester échouent une fois de plus : Bouken Black parvient à faire reprendre ses esprits à Bouken Yellow tandis que Grando est détruit par un nouveau robot géant, Daivoyager, qui peut se transformer en Gogo-Voyager, un véhicule gigantesque capable de se déplacer aussi bien sur terre que sur mer ou sous l'eau et même dans l'espace, lui-même pouvant se scinder en cinq véhicules indépendants.


Contre la dinosaurerie...


... les Boukengers envoient la marine.


Ah, c'est comme ça? Et bien, on va dire que le Soleil de Lémurie me donne le pouvoir de créer des installations militaires, na!


Ah oui? Et bien nous, on va dire que notre engin, en plus d'être tout-terrain, il peut se scinder en cinq véhicules...


... qui se recombinent en robot géant (on avait pensé l'appeler couteausuisserobo, mais c'était pas très vendeur), na toi-même!


Il est temps pour ton espèce de redevenir éteinte.

Peu après cette victoire, alors que Bouken Yellow ramène le Soleil de Lémurie à l'endroit où ses parents l'avaient placée en animation suspendue, elle active involontairement un enregistrement holographique de ses derniers qui lui confirme que Quester l'avait trompée sur leurs intentions qui étaient en réalité pacifiques, tout en lui révélant son vrai nom: Lilina.


Lilina? C'est curieux. Je ne sais pas pourquoi, mais je m'attendais plutôt à Leïa.

Cette troisième partie conclut l'arc scénaristique de Bouken Yellow en révélant son passé tout en faisant brièvement passer la plus innocente des Boukengers dans le camp du mal. En plus de Zubaan, cette troisième partie voit l'apparition d'une nouvelle série de véhicules et d'un nouveau robot géant nommé Daivoyager. Malheureusement, contrairement aux précédents, ils ne sont pas introduits en amont et débarquent donc comme un deus ex-machina dans la soupe. Ils ne seront cependant pas de trop pour mettre un terme à la menace de Quester dans la partie suivante.


En attendant, on a bien mérité une petite sieste.


PARTIE 4 – La fin de Quester (Tasks 35 à 42)


Si les différentes équipes que nos héros regroupent sous l'appellation de Negative Syndicate ne peuvent pas se supporter, ça ne les empêche pas de conclure parfois de fragiles alliances, en particulier si elles peuvent leur permettre de se débarrasser de leur ennemi commun que sont les Boukengers. C'est ainsi que Quester arrive à convaincre Gaja, Ryuon et Dark Shadow de leur procurer chacun un Precious précis tandis qu'eux-mêmes partent à la recherche d'un quatrième.


L'union fait la force.

Une fois les quatre objets en leur possession, Quester les mélange pour donner naissance à une créature gigantesque, Homunculus, dont ils prennent le contrôle en le combinant à un véhicule de leur invention, engendrant ainsi un monstre tellement puissant qu'en tentant de s'opposer à lui, Ultimate Daibouken, Daivoyager et même Zubaan terminent le combat en piteux état. En désespoir de cause, Bouken Red part le combattre seul aux commandes de Siren Builder avec l'intention d'utiliser son dispositif d'autodestruction pour le faire exploser avec son adversaire.


Recette de l'Homunculus.


Prenez une coupe.


Mettez-y vos ingrédients.


Et servez chaud.


Assaisonnez selon votre convenance. Avec un jet, par exemple.


C'est prêt! Vos ennemis vont pouvoir déguster.

La situation des Boukengers est d'autant plus désespéré qu'ils ne peuvent plus compter sur l'aide de Bouken Silver qui a été pétrifié en affrontant un quatrième Ashu, Ôga. Tandis que ses camarades cherchent un moyen de lui rendre sa forme normale, son esprit se retrouve dans une autre dimension où il retrouve sa mère, Kei. Cependant, quand Silver lui annonce son intention de quitter cet endroit pour rejoindre les Boukengers, celle-ci reprend sa véritable apparence, révélant qu'il s'agissait d'une imposture de Ôga. C'est alors que la véritable Kei intervient et aide son fils à tuer Ôga avant de lui permettre de regagner son corps, le guérissant de sa pétrification.


Face à la menace de ce nouvel Ashu...


... Bouken Silver reste de marbre.

Rejoints par Bouken Silver et leurs robots à peine réparés, les Boukengers réussissent enfin à détruire la création de Quester avant de les tuer à l'issue d'un ultime affrontement où les Boukengers combattent Ley tandis que Bouken Silver s'occupe de Gai, vengeant ainsi la mort de son père.


RIP Quester.

Cette quatrième partie se conclue donc par la destruction d'un des quatre groupes s'opposant aux Boukengers et ironiquement, ce sont les derniers à avoir rejoint la série qui meurent en premier. Elle montre enfin une brève collaboration entre les quatre Negative Syndicates mais celle-ci laisse un peu le spectateur sur sa faim: on ne les voit jamais unir leurs forces pour combattre ensemble leurs ennemis communs et la quête des différents Precious que convoite Quester est trop vite réglée (dans le cas de Dark Shadow, elle a carrément lieu hors-champ) alors qu'il y avait la possibilité de baser un épisode sur chacun des quatre objets. Bref, de ce côté-là, c'est un bel exemple d'occasion gâchée. En marge des combats, on a l'occasion de voir Silver interagir avec sa mère dans des scènes réellement touchantes (même s'il s'avère que sa mère était en réalité Ôga déguisé, la vraie intervient par la suite pour aider son fils). Et pour ce qui est des méchas, on a droit à l'introduction de Voyager Daibouken (qui consiste en Daibouken chevauchant Gogo-Voyager comme un véhicule) et de Daitanken (formé par la combinaison des Gogo-Véhicules 6 à 10). Encore que Daitanken était déjà apparu dans le film qui se situe chronologiquement entre les tasks 28 et 29. Il ne sera cependant utilisé que dans les tasks 40 et 42. Quoi qu'il en soit, l'élimination de Quester n'est qu'un début et les autre Negative Syndicates vont suivre dans la cinquième et dernière partie.


C'est pourtant vrai que l'union fait la force.


PARTIE 5 – La chute des Negative Syndicates (Tasks 43 à 49)


Et puisque les premiers représentants des Negative Syndicates à quitter la série étaient ceux qui avaient été introduits en dernier, les trois autres vont être vaincus dans l'ordre inverse de leur apparition, à commencer par Dark Shadow. On apprend ainsi que le chef de l'organisation, Gekko, était autrefois un ninja normal qui a sacrifié son humanité pour emprisonner en lui un dangereux Démon-Oiseau. Suite à quoi, il se retrouva piégé sous l'apparence de hibou bleu que nous lui connaissons.


Mais c'est qu'il prend un bain avec Bouken Yellow, le vieux pervers! (Ben oui, plusieurs siècles au compteur, quand même.)


Il est trop kawaii!


Il est plus kawaii du tout!

De nos jours, Yaiba trahit l'organisation en brisant le sceau qui maintenait enfermé le joyau magique du Démon-Oiseau, un Precious qui gardait le Démon-Oiseau captif, causant ainsi la transformation de Gekko en ce dernier. Les Boukengers parviennent heureusement à sceller à nouveau le joyau, affaiblissant ainsi le Démon-Oiseau qui est vaincu et reprend l'apparence de Gekko. Lui et Shizuka, tous deux grièvement blessés, regagnent leur quartier général tandis que Yaiba, désormais renégat, est libre de mener ses propres projets sinistres.


Si on ne peut même plus faire confiance aux méchants, maintenant.


Gekko aura laissé des plumes dans cette histoire.

Peu après, alors qu'il empêche Ryuon de s'emparer du Precious appelé le Dragon à 3 têtes des ténèbres, Bouken Black cède à l'influence corruptrice de l'objet à cause de son côté sombre. Yaiba se rappelle alors à son bon souvenir et, constatant que Black est le seul à pouvoir utiliser le pouvoir de ce Precious, se sert de lui pour le déchaîner contre la Terre.


Rejoins-moi et ensemble, nous régnerons sur la galaxie.


Aïe! Un "non" aurait suffit.

Black échappe heureusement à temps à l'influence de l'objet et triomphe de Yaiba en combat singulier. Néanmoins, avant de mourir, Yaiba lui fait remarquer qu'il ne pourra jamais échapper aux ténèbres en lui. Cette prédiction, ainsi que le fait qu'il a faillit tuer ses compagnons et détruire la Terre quand il était sous l'influence du Precious, le convainc de quitter l'équipe avant de causer d'avantage de malheur.


Bouken Black rend son tablier.


Il croise ensuite une mystérieuse jeune fille qui aura son importance par la suite.

De son côté, les pouvoirs de Ryuon sont en baisse constante et il a sacrifié ses derniers soldats en les obligeant à s'entretuer pour sélectionner le meilleur et le changer en une créature surpuissante que les Boukengers sont quand même parvenus à vaincre. Il part à la recherche du Precious appelé boîte de Pandore mais Gaja s'en empare après l'avoir battu en combat singulier et en absorbe le contenu qu'il utilise ensuite pour créer un monstre nommé Desperate, incarnation du désespoir. Dépité, Ryuon se suicide, ne laissant derrière lui que son casque que les Boukengers identifient comme un Precious qu'ils stockent avec les autres dans leur Precious Bank.


Tiens? Il y a une inscription: "Boîte de Pandore, ne pas ouvrir."


Miam, parfumé à la fraise!


Ce desperado de Desperate.


Adieu, série cruelle!

Mais en réalité, Ryuon a seulement simulé son suicide et il se régénère à partir de son casque sitôt celui-ci entreposé dans la Precious Bank. Malheureusement pour lui, il se retrouve face à Bouken Red et au cours de leur affrontement, Ryuon, de plus en plus faible, régresse jusqu'à sa forme humaine d'origine. Bouken Red tente de le convaincre de renoncer à ses projets et de devenir un aventurier honorable mais Ryuon refuse et tous deux périssent (apparemment) dans l'explosion de la Precious Bank dont la fondation S.G.S. a activé l'autodestruction en comprenant que Gaja avait l'intention de la piller.


C'est clair que sous sa véritable apparence, il en impose beaucoup moins.


Cet avertissement vous est offert par Captain Obvious.


Re-adieu, série cruelle.


Le clan Jaryu tire sa révérence.

Comment Gaja, qui n'était jusqu'à présent qu'un piètre combattant et l'adversaire le plus faible de la série est-il devenu assez puissant pour triompher aussi facilement de Ryuon? Simple: il s'est greffé trois Godome engines qui augmentent ses pouvoirs et lui permettent même de les accroître encore plus en absorbant l'énergie des Precious à travers les néoparallel engines qui alimentent les armes et véhicules des Boukengers, obligeant la fondation S.G.S. à leur en bloquer l'accès.


Gaja est cheaté!

La destruction de la Precious Bank n'empêche pas Gaja de retrouver le coeur de Godome (le premier Precious collecté par les Boukengers) dans les décombres et de l'absorber, enclenchant ainsi sa transformation en un être quasi-divin nommé Gajadome. En attendant que sa transformation soit complète, Gaja s'enferme dans un cocon après avoir chargé Desperate et son armée de Curses de retrouver le cerveau de Godome dont il a besoin pour parfaire sa transformation.


Gaja est un partisan du cocooning.


Malédiction, nous sommes cernés par les Curses!

Un temps séparés, privés de leurs pouvoirs et traqués par les Curses, les Boukengers finissent par se réunir et par découvrir que le cerveau de Godome est entre les mains d'une mystérieuse jeune fille qui semble bien les connaître (et réciproquement, Morino, le scientifique de la fondation S.G.S. semble également la connaître).


S'introduisant discrètement dans le musée qui abrite le QG des Boukengers...


... la mystérieuse jeune fille récupère le cerveau de Godome.

Rejoints par Bouken Black et malgré la perte de leurs pouvoirs, les Boukengers réussissent à triompher de Desperate et quand ce dernier leur fait le coup classique de la résurrection sous forme de géant, Bouken Red réapparaît vivant aux commandes de Daivoyager (il a survécu à l'explosion de la Precious Bank grâce à l'aide de Zubaan) et détruit le monstre.


Je suis de retour pour vous porter secours.


Zut, j'avais oublié le problème du recul!


Mettez-vous derrière moi pour amortir.


L'espoir renaît avec la mort de Desperate.

Autre bonne nouvelle: les Boukengers peuvent de nouveau utiliser leur équipement puisque la fondation à modifier les neo parallel engines de manière à ce qu'ils ne soient plus alimentés par l'énergie des Precious mais par la propre volonté de leurs pilotes. Ces derniers sont donc en mesure d'attaquer et de triompher de Gajadome en détruisant les trois Godome engines qu'il abritait dans son corps.


Gajadome, le power-up de Gaja.

Toutefois, à l'insu des Boukengers, Gaja a survécu et a simplement retrouvé sa forme initiale. Il retourne alors dans son sarcophage pour se replonger dans un sommeil artificiel tout en promettant de revenir un jour pour reprendre ses projets de conquête du monde.


Tout va bien, ils ne m'ont pas vu.


Retournons dormir, la nuit porte conseil.

En fait, à l'exception de Quester, Boukenger est une des rares séries de sentai où les adversaires sont toujours en activité à la fin : Gaja est toujours en vie même s'il est replongé dans un sommeil qu'on espère au moins aussi long que le précédent, et la conclusion de la série nous révèle que Gekko et Shizuka ainsi qu'au moins deux soldats de Ryuon continuent de parcourir le monde à la recherche de Precious. Quant à Ryuon, même si on ne l'a pas revu après l'explosion de la Precious Bank, le fait que Bouken Red et Zubaan s'en soient sortis indemnes rend envisageable la possibilité qu'il en ait également réchappé. (Il réapparaîtra d'ailleurs dans Gokaiger, ramené à la vie par un nouveau Precious.)


Par la colère du dragon!

D'ailleurs, les Boukengers aussi sont toujours en activité à la fin de leur série... et plus seulement sur Terre: Gaja leur ayant appris que le coeur et le cerveau de Godome étaient d'origine extraterrestre, Bouken Red part explorer l'espace à la recherche de nouveaux Precious à bord de Gogo Voyager. Et peu après son départ, il découvre que Bouken Pink s'est embarquée clandestinement à bord du vaisseau pour pouvoir l'accompagner.


Vers l'infini et au-delà!


Ben? T'étais là, toi?


Mais qui est resté avec les autres sur Terre, alors?


Makino est bel et bien un maître du déguisement!

Enfin, une des dernières scènes confirme ce que le spectateur avait deviné: la mystérieuse petite fille qui était venue en aide à nos héros n'est autre que Mr Voice, sa jeunesse justifiant l'aspect très cartoon de son avatar. Encore que, même si ce n'est pas évoqué dans la série, certaines sources officielles font d'elle la réincarnation de Leon Giordana.


Mais alors? Si ça se trouve, Charlie Townsend est aussi un gamin.

La série s'offre ainsi une conclusion en apothéose qui apporte une résolution plus que satisfaisante à toutes les sous-intrigues qui étaient restées en suspens et où l'adversaire le plus faible des Boukengers devient ironiquement la plus grande menace qu'ils aient jamais affrontée. Quant à leurs autres ennemis, on les découvre sous un jour beaucoup plus humains. On apprend ainsi qu'à l'origine, Gekko était un ninja honorable qui a sacrifié son humanité pour emprisonner un monstre redoutable et même s'ils reprennent leurs activités peu honnêtes à la fin de la série, lui et Shizuka sympathisent brièvement avec Bouken Yellow et Bouken Blue après la trahison de Yaiba. Même Ryuon, une fois revenu à sa forme humaine se voit offrir par Bouken Red une chance de réconciliation et de rédemption qu'il refuse de saisir.


Une fois de plus, les Negative Syndicates s'envolent vers d'autres cieux.


AUTRES APPARITIONS


En plus de leur série, les Boukengers eurent droit à un film ainsi qu'à deux crossovers avec d'autres personnages de la franchise sentai. Le film, intitulé 最強 の プレシャス (Saikyô no Precious = Le plus puissant des Precious), constitue la première apparition de Daitanken et nous permet de faire connaissance avec le père de Bouken Red, un aventurier au look très indianajonesque. En prime, on a droit à une scène d'introduction dans laquelle les Boukengers affrontent les quatre factions des Negative Syndicates en même temps pour le plus grand plaisir des fans de la série.


Le combat s'annonce déséquilibré... pour les méchants.


Indiana Jones est le père spirituel du père biologique de Bouken Red.


Bouken Pink a la phobie des insectes.


En même temps, il faut voir la taille des insectes!


C'est curieux, je la voyais moins hi-tech, la Belle au Bois Dormant.


Ah, je me disais aussi qu'elle manquait de tentacules, cette série.

30eme anniversaire oblige, le premier crossover n'associe pas les Boukengers à leurs prédécesseurs, les Magirangers (même si deux d'entre eux y participent), mais à une équipe réunissant des personnages de plusieurs séries sentai: Hurricane Blue de Hurricaneger, Abare Black d'Abaranger, Deka Break de Deka Ranger, Magiyellow et Magishine de Magiranger, ainsi qu'un personnage inédit: Akared, qui peut se transformer en n'importe quel ranger rouge du passé.


Grâce au carnet d'adresse d'Akared...


... Bouken Silver est en mesure de constituer sa propre équipe pour secourir les Boukengers...


... prisonniers de Chronos, un adversaire à qui il faudra remettre les pendules à l'heure.


Ça, c'est du logo qui en jette!

Enfin, le deuxième crossover réunit les Boukengers et les Gekirangers et débute là où la série s'était arrêtée avec Bouken Red et Bouken Pink explorant une exoplanète où ils ont détecté un Precious et libérant accidentellement le redoutable Pachacamac XII.


La Toei a-t-elle demandé la permission des héritiers d'Hergé avant de nommer leur vilain "Pachacamac"?


Bouken Pink n'a aucune idée de la gravité de ce qui l'attend.


Possédée par Pachacamac...


... elle menace de se suicider si Bouken Red ne coopère pas.


Ils s'habillent en noir au cas où le spectateur n'aurait pas compris qu'ils travaillent désormais pour les méchants.


Il est trop kawaii!


Bouken Blue a changé de coiffure et de couleur de cheveux depuis la fin de la série et a désormais le même look que Bouken Black.


Heureusement que Bouken Black a lui-aussi changé de coiffure, sinon on aurait eu du mal à les différencier.

Puisant son inspiration dans des mythes et légendes venant du monde entier, Boukenger rend hommage aux séries qui l'ont précédé à travers le design des méchants et certaines guest-stars tout en innovant en mettant en scène plusieurs équipes rivales d'adversaires au lieu d'une seule. Mais cette série n'en oublie pas pour autant de développer les héros et leurs histoires personnelles, chacun étant amené à évoluer pour devenir une meilleure personne: le loup solitaire Bouken Black apprend le travail d'équipe tout en acceptant la part de ténèbres en lui-même, Bouken Blue accepte la responsabilité des conséquences de ses précédentes activités d'espion, Bouken Pink qui a fuit sa propre famille pour rejoindre l'armée apprend à être moins sérieuse et plus ouverte envers les autres, l'amnésique Bouken Yellow découvre ses véritables origines, Bouken Red se réconcilie avec son père, et Bouken Silver apprend à juguler son côté Ashu tout en se réconciliant avec une mère qu'il n'a jamais connue et qui appartient à la même race que ses ennemis jurés. Riche en qualités, Boukenger constitue une grande aventure dans laquelle le spectateur ne regrette pas de s'être embarqué.


En route vers de nouvelles aventures!