EPISODES


La saison 1 comporte un pilote de 1h14 et 13 épisodes de 50 minutes.

PILOTE
THE NEW ORIGINAL WONDER WOMAN

Note : 5 / 5

Les origines de Wonder Woman nous sont révélées dans cet excellent pilote rempli de références aux premiers épisodes du comics d'origine. Parfois un tantinet naïf mais bourré d'humour et à la limite de l'auto-parodie (Ah, ces espions Nazis que personne ne repère malgré leur accent allemand à couper à la tronçonneuse … à part quand leur statut d'espion doit être une surprise pour le spectateur comme avec Ashley Norman, évidemment!). Wondy y est même encore plus combative que dans le reste de la série, n'hésitant pas à boxer ses adversaires (par la suite, elle se contentera de les pousser) et nous offrant même un très bon combat contre Marcia.
EPISODE 1
WONDER WOMAN MEETS BARONESS VON GUNTHER

Note : 5 / 5

Steve Trevor devient le principal suspect d'une série de sabotages commis par le réseau d'espionnage Abwehr. La seule autre suspecte possible est l'ancienne chef du réseau, la baronne Von Gunther mais elle est en prison depuis qu'il l'a capturée. Un très bon épisode qui oppose Wonder Woman à une ennemie récurrente des comics du Golden Age.
EPISODE 2
FAUSTA, THE NAZI WONDER WOMAN

Note : 4,5 / 5

Fausta, une espionne Nazie doublée d'une championne olympique, parvient à capturer Wonder Woman et à l'emmener en Allemagne après avoir découvert la source de ses pouvoirs. Après être parvenue à s'échapper, notre héroïne doit retourner dans la gueule du loup pour sauver Steve Trevor, capturé à son tour en tentant de la délivrer. Un épisode mouvementé qui établit la ceinture de Wonder Woman comme source de ses pouvoirs et donc son principal point faible et qui se distingue par la variété de scènes de bondage impliquant Wondy (3 au total) ainsi que quelques pièges que notre héroïne doit déjouer (murs mobiles, trappe la précipitant dans un puit où des câbles menacent de l'électrocuter). L'épisode souffre malheureusement de quelques incohérences (un petit avion capable d'un trajet U.S.A.-Allemagne, Wondy qui retourne sans problèmes aux U.S.A. dans un avion aux couleurs de l'Allemagne Nazie) et facilités scénaristiques (la façon dont elle récupère sa ceinture). Si Fausta est une ennemie intéressante par son intelligence redoutable et son parcours d'agent Nazie qui finit par réaliser son erreur et changer de camp, elle est battue par Wonder Woman avec une rapidité décevante après tout le buildup sur ses capacités physiques (N'est pas Marcia qui veut!).
EPISODE 3
BEAUTY ON PARADE

Note : 3,7 / 5

Diana Prince s'inscrit à un concours de beauté suspecté de servir de couverture à une série de sabotages visant un nouveau radar. Un bon épisode et le fait que le véritable objectif des saboteurs est de préparer le terrain pour assassiner Eisenhower est un excellent twist. Dommage qu'on n'échappe pas au personnage très stéréotypé de Rita, insupportable pétasse arriviste multipliant les vannes envers les autres concurrentes et ne reculant devant aucun coup bas pour remporter le concours.
EPISODE 4
THE FEMINUM MYSTIQUE (1)

Note : 4,5 / 5

En voulant capturer Wonder Woman pour l'obliger à leur révéler le secret de ses bracelets indestructibles, les Nazis enlèvent par erreur sa sœur Drusilla, envoyée par leur mère pour la convaincre de reprendre ses fonctions d'héritière du thrône sur Paradise Island. Bénéficiant de la présence du toujours charismatique John Saxon en bad guy principal, cet épisode voit les débuts remarqués de Wonder Girl. Débuts qui impliquent malheureusement quelques incohérences avec le pilote où Diana était clairement décrite comme étant fille unique. De même, alors que le costume de Wonder Woman avait été fabriqué par sa mère, Wonder Girl sort littéralement le sien de nulle part. Enfin, Hippolyta et Drusilla connaissent certains détails sur la vie de Wonder Woman aux U.S.A. (notamment son adresse et sa célébrité) mais ignorent tout de la menace que représentent les Nazis. A noter que le titre est un clin d'oeil au livre de la féministe Betty Friedan, The Feminine Mystique.
EPISODE 5
THE FEMINUM MYSTIQUE (2)

Note : 5 / 5

Alors que Wonder Girl demeure introuvable, Wonder Woman doit faire face à deux menaces: empêcher le vol d'un prototype d'avion à réaction et délivrer ses sœurs amazones dont l'île a été envahie par les Nazis qui veulent utiliser leurs mines de feminum pour construire des armes indestructibles. Un excellent épisode où le duo Wonder Woman - Wonder Girl fonctionne à merveille.
EPISODE 6
WONDER WOMAN vs GARGANTUA

Note : 2,6 / 5

En tentant de retrouver un transfuge enlevé par des agents Nazis, Wonder Woman se retrouve face à Gargantua, un gorille conditionné pour l'affronter. Un épisode gentillet au rythme assez lent, même s'il est difficile de ne pas éprouver de la sympathie pour ce pauvre gorille transformé malgré lui en machine à tuer mais qui n'en constitue pas moins un adversaire redoutable pour Wondy. Un bon point aux scénaristes pour avoir pris la peine de préciser que, contrairement à leur réputation, les gorilles sont des animaux naturellement paisibles.
EPISODE 7
THE PLUTO FILE

Note : 4,5 / 5

Wonder Woman est à la poursuite de Falcon, un mercenaire doublement dangereux car non seulement les notes qu'il a volé à un brillant sismologue lui permettent de créer des tremblement de terre artificiels destinés à provoquer l'explosion d'un réacteur nucléaire expérimental, mais il est porteur à son insu de la peste bubonique qu'il transmet à tous ceux qu'il rencontre. Un adversaire charismatique pour un scénario qui prend des allures prophétiques depuis Fukushima, même si on n'échappe pas à l'erreur classique de prétendre qu'un réacteur peut produire une explosion nucléaire.
EPISODE 8
LAST OF THE $2 BILLS

Note : 3,9 / 5

Wonder Woman affronte Wotan, un espion Nazi dont l'objectif est de détruire l'économie américaine en innondant le marché de faux billets. Un très bon récit d'espionnage et la façon dont un des hommes de Wotan est démasqué à cause de son plombage est aussi originale que bien amenée. On regrettera quand même quelques petites incohérences: le cadenas qui fonctionne toujours après avoir été forcé par Wonder Woman, les Nazis qui se contentent d'emprisonner Steve Trevor alors qu'ils ont ordre de l'abattre...
EPISODE 9
JUDGMENT FROM OUTER SPACE (1)

Note : 3 / 5

Wonder Woman fait la rencontre d'Andros, un extra-terrestre envoyé pour juger les Terriens que son peuple estime trop dangereux pour le reste de l'univers maintenant que leur technologie les rapproche de la conquête spatiale; mais ce dernier est enlevé par les Nazis qui le prennent pour un scientifique terrien et veulent connaître les secrets de sa technologie. Une histoire de SF façon Le Jour où la Terre s'arrêta qui fonctionnait mieux dans les années 50 que 70 (même si ça correspond à la période où se déroule l'action) et paraît donc encore plus simpliste aujourd'hui. A noter que c'est le seul épisode de la saison 1 à bénéficier d'un panneau titre.
EPISODE 10
JUDGMENT FROM OUTER SPACE (2)

Note : 2,5 / 5

Privés de leurs pouvoirs, Wonder Woman et Andros sont prisonniers des Nazis alors que l'échéance approche pour décider du sort de la Terre. Mes remarques sur l'épisode précédent sont évidement valables pour celui-ci, avec en prime le cliché de la Nazie chargée de séduire Andros mais qui trahit ses supérieurs en l'aidant à s'enfuir parce qu'elle est tombée amoureuse de lui en quelques minutes. On apréciera cependant que l'épisode prennne la peine de rappeler, même brièvement, que les Américains n'étaient pas exempts de reproches durant la Seconde Guerre Mondiale en évoquant les tristement célèbres camps où étaient déportés les citoyens d'origine japonaise.
EPISODE 11
FORMULA 407

Note : 4 / 5

Steve Trevor et Diana Prince se rendent en Argentine pour récupérer une formule permettant de fabriquer des pneus aussi résistants que l'acier. Cette formule étant également convoitée par les Nazis, leur séjour ne sera pas de tout repos. Un bon récit d'espionnage qui nous apporte la preuve qu'à l'époque, les épisodes d'une série n'étaient pas diffusés dans l'ordre de création, puisque après plusieurs aventures se déroulant en septembre 1942, celle-ci se passe … en août de la même année!
EPISODE 12
THE BUSHWHACKERS

Note : 3,8 / 5

Steve Trevor et Wonder Woman se rendent au Texas pour enquêter sur une affaire de vol de bétail et de marché noir. Un bon épisode, resté célèbre pour la tenue de cowgirl que porte Wonder Woman durant son séjour, une exigence de la guest-star de l'épisode, Roy Rogers, qui trouvait sa tenue habituelle trop révélatrice pour jouer en compagnie d'enfants. Car cet épisode se distingue également par le groupe d'enfants qui aide Wonder Woman durant sa mission et la tire même d'un mauvais pas. S'ils sont clairement là pour permettre l'identification des jeunes spectateurs, ils sont sympathiques, ont de la personnalité et le scénario évite d'en profiter pour devenir trop naïf ou enfantin. On regrettera juste que, dans une série consacrée à une icône féministe, la seule fille du groupe soit complètement en retrait et absente de la plupart des scènes, au point que le spectateur oublie parfois son existence.
EPISODE 13
WONDER WOMAN IN HOLLYWOOD

Note : 4 / 5

Invités à participer au tournage d'un film de propagande, Steve Trevor et trois autres héros de guerre sont enlevés les uns après les autres. Aidée de Wonder Girl venue lui rendre visite, Wonder Woman mène l'enquête. La première saison se termine par un bon épisode qui a parfois un petit côté mise en abîme (les prisonniers sont détenus dans un décor de sous-marin pour les décourager de s'évader). Certes, la sous-intrigue du soldat poltron qui apprend le courage grâce aux sœurs Wonder peut sembler gentillette mais elle fonctionne bien (et puis les circonstances qui l'ont amenées à devenir un héros de guerre malgré lui sont assez comiques). On regrettera juste les motivations particulièrement ridicules du méchant principal (diriger l'industrie du cinéma américain après la victoire de l'Axe). A noter qu'en France, cet épisode avait bizarrement été d'abord diffusé avant celui où Wonder Girl faisait sa première apparition, confusionnant quelque peu les spectateurs.



MOYENNE = 4 / 5