ÉPISODES


La série comporte 53 épisodes de 20 minutes.

ÉPISODE 1
NINJA DE GOZARU
Nous sommes des ninjas


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小林 義明 (Kobayashi Yoshiaki)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red) + Saizô (Ninja Blue)

En venant en aide à un passant agressé puis en acceptant de porter pour lui une sacoche d'argent jusqu'à une île, Sasuke et Saizô libèrent accidentellement les Yôkais qui y avaient été emprisonnés par leurs ancêtres. Rejoints par Tsuruhime (Ninja White), ils deviennent les Kakurangers pour les combattre.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 2
ABUNAI OBASAN
Une dangereuse vieille dame


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小林 義明 (Kobayashi Yoshiaki)
Centré sur : Seikai (Ninja Yellow)

Les Kakurangers partent à la recherche de leur quatrième membre, Seikai, qu'ils trouvent poursuivi par Rokurokubi qui prend son ami Seiichi pour son fils décédé.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 3
AMERICAN NINJA


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Jiraiya (Ninja Black)

Jiraiya, le cinquième membre des Kakurangers, fait son entrée mais à la surprise des quatre autres, semble prendre le parti des Yôkais. En réalité, il cherche à découvrir où l'un d'eux a caché les Rouleaux permettant d'invoquer les Jûshôs.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 4
YÔKAI POLICEMAN
Le policier Yôkai


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Seikai (Ninja Yellow) est emprisonné pour une peccadille par des Yôkais qui ont pris le contrôle d'un commissariat et font régner leur propre loi dans le quartier. Quand les autres Kakurangers sont capturés en tentant de le délivrer, Sasuke se retrouve seul pour les tirer d'affaire.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 5
DEKOBOKO CHIN GAMER
D'étranges joueurs


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Saizô (Ninja Blue)

Saizô et un jeune garçon sont emprisonnés dans un labyrinthe truffé de pièges par deux Yôkais pariant sur celui qui en sortira le premier.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 6
MEDAMA NO ÔJI-SAMA!
Le prince du globe occulaire!


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

Mokumokuren espère épouser Tsuruhime en la séduisant à travers ses rêves sous l'aspect d'un prince dans le premier d'une douloureuse série d'épisodes où la kunouichi se comporte en cruche incompétente ayant besoin que ses équipiers la tirent du pétrin où elle s'est mise. D'ailleurs, son incompétence chronique et le fait qu'on ne la voit pratiquement jamais se comporter en leader rendent involontairement comique la motivation des méchants du jour qui pensent que les Kakurangers ne pourront fonctionner sans elle! Au passage, le prince étant joué par une femme, certes androgyne mais dont la voix ne laisse aucun doute sur son genre, il y a de quoi se poser des questions sur l'orientation sexuelle de Tsuruhime. Ajoutons à cela que la sous-intrigue des bijoux dont nos héros pourraient être accusés du vol est oubliée aussitôt après avoir été introduite!

Note : 1 / 5
ÉPISODE 7
KOITSUA DEKAI
Ce type est énorme


Scénario : 荒川 稔久 (Arakawa Naruhisa)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Seikai (Ninja Yellow) + Tsuruhime (Ninja White)

Grâce à un scénariste la traitant avec plus de respect, Tsuruhime redore quelque peu son blason dans cet épisode où elle cherche à débarrasser Seikai de Gakitsuki qui a élu domicile dans son estomac, le transformant en un géant perpétuellement affamé.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 8
BAKENEKO SHOP !!
La boutique de la Bakeneko !!


Scénario : 高久 進 (Takaku Susumu)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Alors que des disparitions d'enfants se multiplient, les Kakurangers font halte dans un manoir dont l'hôtesse se révèle être la responsable des disparitions, Bakeneko.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 9
DOKKIRI NAKACHÛKEI
Farce en direct


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Jiraiya (Ninja Black)

Confronté à Dorotabô, un Yôkai téléphage en quête de célébrité, Jiraiya le défie dans un affrontement télévisé. Cet épisode ayant pour cadre les émissions télévisées a parfois un côté mise en abîme sympa mais il reste dispensable, la faute à un antagoniste faiblard.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 10
KONAKI JIJII JA
N'est-ce pas Konaki Jijii ?


Scénario : 高久 進 (Takaku Susumu)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Souffrant de sa solitude, Konaki Jijii se constitue une famille en emprisonnant l'âme de personnes dans sa collection de poupées.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 11
BORO KOSO SAIKÔ !!
Les haillons sont le mieux !!


Scénario : 高久 進 (Takaku Susumu)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Seikai (Ninja Yellow)

Furieux que les vêtements usés qui le composent ne soient plus à la mode, le vaniteux Shirouneri transforme les tenues des humains en haillons, tandis que Seikai tombe amoureux de Tsubaki, une jeune fille prônant le recyclage des vieux vêtements.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 12
DETAA !! SHINJÛSHÔ
Les voici !! Les nouveaux Jûshôs


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Kakurangers

Sur ordre de Tengu, le Pr Yugami transforme des enfants en répliques cybernétiques d'anciens ennemis des Kakurangers, sachant que ces derniers n'oseront pas les affronter. Comme l'indique le titre, cet épisode marque les débuts des Jûshôs Fighters.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 13
BUTTOBASE FUKÔ
Dispersez l'infortune


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Après avoir utilisé ses pouvoirs pour maudire des maisons et leurs occupants, Kanedama adopte une identité humaine pour les exorciser moyennant une rétribution exorbitante.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 14
ORE WA KIKÔSHI DA !!
Je suis un jeune noble !!


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Seikai (Ninja Yellow)

Alors que les Kakurangers affrontent Keukegen et sont sur le point de l'achever, le mystérieux Junior le téléporte en lieu sûr et le confie au Pr Yugami pour qu'il accroisse ses pouvoirs et mette au point un plan pour capturer les Jûshôs et les Jûshôs Fighters. Pour ne rien arranger, les Kakurangers doivent combattre sans l'aide de Seikai, terrassé par une indigestion carabinée.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 15
GEE !! SUGOI YATSU
Beurk !! Ils sont terrifiants


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Kakurangers

Junior libère de prison les redoutables frères Shuten-Dôji qui, alliés aux Hana no Kunoichis, capturent les Kakurangers les uns après les autres.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 16
AKAZARU NO ONITAIJI
La chasse aux ogres du singe rouge


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Désormais seul contre tous, Sasuke doit délivrer les autres Kakurangers, prisonniers des frères Shuten-Dôji et des Hana no Kunoichis.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 17
MAKEN TO PANTS !!
Épée ensorcelée et sous-vêtement !!


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Saizô (Ninja Blue)

Saizô est confronté à Amikiri, une Yôkai épéiste voulant se venger de la perte de son bras, tranché par son ancêtre et remplacé par une prothèse meurtrière. Sa seule chance de la vaincre réside en Tôru, un jeune photographe en herbe qui a assisté à leur affrontement et dont les photographies qu'il a prises de la scène pourraient révéler le point faible d'Amikiri.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 18
HELLO KINOKO-KUN
Hello, enfant-champignon


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Jiraiya (Ninja Black)

Les Kakurangers font la rencontre de Zashiki Warashi, un gentil Yôkai avec qui Jiraiya se lie d'amitié mais qui est obligé de se laisser transformer par Junior en un monstre menaçant la ville pour le sauver.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 19
KURAYAMI NO JIGOKU WANA !!
Piège infernal dans les ténèbres !!


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Kakurangers

Témoin des agissements de Tsuchigumo, le jeune Satoru est enlevé par ce dernier. En tentant de le secourir, les Kakurangers tombent dans un piège tendu par Junior.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 20
HANA NO KUNOICHI GUMI !!
Le groupe des kunoichis des fleurs


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Séparé de ses camarades et dans l'impossibilité d'utiliser son Doronchanger, Sasuke est traqué par les Hana no Kunoichis qui, afin de le motiver davantage, menacent de tuer également le jeune Shinichi qui se trouve avec lui. Vous l'aurez compris, les ninjettes de Junior tiennent la vedette dans cet épisode malheureusement gâché par le deus ex machina de l'intervention de Muteki Shôgun qui prête son épée à Sasuke pour l'aider.

Note : 3,5 / 5
ÉPISODE 21
SARUMANE HISSATSU WAZA
L'attaque finale imitée par un singe


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Saizô (Ninja Blue)

Croyant aider un professeur de ninjutsu à faire la promotion de son dôjô en réalisant une démonstration publique de leurs techniques de combat, les Kakurangers les révèlent sans le savoir à leurs ennemis qui peuvent désormais les utiliser contre eux. En plus d'avoir un très bon twist, cet épisode nous permet de voir nos héros exécuter leurs attaques à visage découvert.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 22
WARATTE ITADAKIMASU
Je vais vous faire rire


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Seikai (Ninja Yellow)

Seikai tombe amoureux de Maiko, une jeune inventrice travaillant sur une voiture à énergie solaire non-polluante, ce qui ne fait pas du tout l'affaire de Enraenra, un Yôkai gazeux se nourrissant de gaz polluants. Loin d'être une banale demoiselle en détresse, Maiko apportera, grâce à son génie scientifique, une aide précieuse aux Kakurangers pour vaincre leur adversaire.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 23
DENGEKI !! SHIROI KAICHÔ
Attaque éclair !! Le monstrueux oiseau blanc


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

Alors que les Kakurangers célèbrent l'anniversaire de Tsuruhime, deux de ses amis sont enlevés et changés en pierre par Umibôzu dans le cadre d'un rituel préparant le retour de Daimaô, le chef suprême des Yôkais et le père de Junior alias Gashadokuro. Avec cet épisode, la série prend un virage plus sombre mais on regrette que l'arrivée de Tsubasamaru dans la série se fasse sous forme de deus ex machina.

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 24
AA IKKAN NO OWARI
Aaah! La fin du premier rouleau


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Kakurangers

Sandayû Momochi sert enfin à quelque chose en expliquant aux Kakurangers que l'unique moyen pour eux de vaincre Junior / Gashadokuro et de délivrer ses victimes changées en pierre et de faire appel à Kakure Daishôgun; mais pour cela, il leur faut retrouver les cinq Rouleaux du Shinobi disparus il y a 2000 ans. Un épisode de transition préparant une saga où nos héros se séparent pour partir à leur recherche.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 25
ARATANARU TABIDACHI !
Un nouveau départ !


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Sasuke fait la rencontre de Reika, une jeune fille qui prétend vouloir le conduire au Rouleau du Shinobi qui lui permettra d'invoquer God Sarder mais ils sont tous les deux attaqués par Ittan Momen, un assassin envoyé par Junior / Gashadokuro.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 26
TSURUGIHIME-KE NO CHÔ-HIMITSU
Le super-secret de la maison Tsurugihime


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

L'épisode solo de Tsuruhime est incontestablement le plus insultant pour elle tant son incompétence y atteint des sommets! Après s'être entendue dire texto qu'elle était incapable d'agir seule et doit être accompagnée par des copies des autres Kakurangers, celles-ci se font détruire les unes après les autres en la protégeant et elle se fait ensuite voler son Rouleau du Shinobi par le méchant du jour. Rouleau que des personnages nouvellement introduits récupèrent à sa place! Injure suprême: contrairement à ses camarades, elle n'arrive même pas à vaincre le méchant du jour qui est détruit par Super Muteki Shôgun. Son parcours dans l'épisode n'est donc pas de prouver ses compétences, mais au contraire d'accepter le fait qu'elle est nulle ! J'étais tenté de mettre un demi-point car cet épisode développe son background qui aura son importance par la suite mais sa morale misogyne est beaucoup trop grave pour mériter la moindre indulgence.

Note : 0 / 5
ÉPISODE 27
MUTEKI SHÔGUN NO SAIGO
La fin de Muteki Shôgun


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Saizô (Ninja Blue) + Seikai (Ninja Yellow)

Alors qu'ils recherchent les Rouleaux du Shinobi de God Kumard et God Rôgan, Saizô et Seikai sont victimes d'une malédiction de Nue qui les transforme en Henokappas. Handicapés par l'apparente destruction de Muteki Shôgun des mains de leur nouvel ennemi, ils bénéficient heureusement du soutien inattendu de Junior / Gashadokuro qui n'apprécie guère l'arrivée de ce rival. Le comble est que cet épisode qui inflige une transformation ridicule aux deux comedy reliefs de l'équipe les traite avec plus de dignité que Tsuruhime (Ninja White) dans le précédent!

Note : 4 / 5
ÉPISODE 28
CHÔ-ÔMONO - RAINICHI !!
Un super-poids lourd ... arrive au Japon !!


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Jiraiya (Ninja Black)

Première partie d'un excellent diptyque dans lequel Jiraiya se retrouve face à Gali (Incarné par Shô Kosugi, vedette du cinéma d'action de la Cannon dans les 80s et père de l'interprète de Jiraiya), son ancien professeur de karaté qui se révèle être un agent de Nue et le véritable assassin de son père.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 29
SHIJÔ HAJI NO SUPER-BATTLE
La première super-battle de l'histoire


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Jiraiya (Ninja Black)

Suite et fin du dyptique avec l'affrontement aussi spectaculaire que tragique opposant Jiraiya à son ancien professeur.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 30
SAIKAI URAGIRI NO CHICHI
Retrouvailles avec mon traître de père


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

Alors qu'ils s'apprêtent à détruire la Porte de Sceau qui permettrait à Daimaô de sortir de sa prison, les Kakurangers en sont empêchés par un guerrier en armure, Hakumenrô, en qui Tsuruhime à la surprise de reconnaître son père qu'elle croyait mort. Si l'arrivée de ce personnage de proche au service de l'ennemi (malgré quelques indices suggérant qu'il jouerait en fait un double jeu) permet de rendre un peu plus intéressante Tsuruhime qui en avait grandement besoin, il fait redite après Gali.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 31
MITAKA !! SHIN SHÔGUN
L'avez-vous vu? Le nouveau Shogun


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

Alors que Tsuruhime refuse de croire que son père a trahi les humains, les Kakurangers ne disposent plus que d'une heure pour vaincre Junior / Gashadokuro et détruire la Porte de Sceau qui permettrait à Daimaô de quitter sa prison. Avec l'arrivée d'un nouveau mécha et la mort de certains méchants récurrents remplacés par de nouveaux, cet épisode et le précédent remanient le statu quo en profondeur.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 32
NAMEN NA KAO DOROBÔ
Ne me lèche pas, voleur de visages


Scénario : 藤井 邦夫 (Fujii Kunio)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Saizô (Ninja Blue)

En voulant protéger Haruka, Saizô se fait voler son visage par Nuppefuhofu, tout comme la jeune fille qui est ravie de pouvoir ainsi réaliser son rêve de ressembler à une princesse de manga. À noter que cet épisode aurait dû être le 23eme mais fut décalé, nécessitant de tourner une scène supplémentaire avec Daimaô et de refaire le combat final pour lui faire affronter Kakure Daishôgun au lieu de Muteki Shôgun.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 33
AMANOJAKU MURA
Le village d'Amanojaku


Scénario : 高久 進 (Takaku Susumu)
Réalisation : 佛田 洋 (Butsuda Hiroshi)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

En accompagnant Sasuke alors qu'il rend visite à son cousin Kosuke, les Kakurangers se retrouvent dans un village dont les habitants ont un comportement étrange.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 34
HANAYOME SUNA JIGOKU !!
L'enfer de sable de la fiancée !!


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 佛田 洋 (Butsuda Hiroshi)
Centré sur : Saizô (Ninja Blue)

Alors que Saizô prend un apprenti cuisinier nommé Naoki sous son aile, Sunakake Baba transforme l'eau et la nourriture de la ville en sable, condamnant ses habitants à la mort par inanition dans l'espoir de séduire Daimaô dont elle est amoureuse. On a droit à un passage assez cool où Saizô, aveuglé par son adversaire, l'affronte en étant guidé par Naoki accroché à son dos.

Note : 3,5 / 5
ÉPISODE 35
OSHIOKI SISTERS
Les trois sœurs punisseuses


Scénario : 荒川 稔久 (Arakawa Naruhisa)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

Tsuruhime retrouve ses deux amies d'enfance, Yukiyo et Tsukiyo Yamasaki, avec qui elle constituait autrefois le trio de justicières Oshioki Sailor Sisters. Trio qu'elles reforment pour enquêter sur l'étrange comportement des élèves de l'école que fréquente leur jeune sœur Hanayo. Juste au moment où on avait perdu tout espoir, on a enfin droit à un bon épisode centré sur Tsuruhime qui s'y montre badass, intelligente et efficace, en plus de nous offrir un sympathique hommage à Shushutorian dont il réunit les trois actrices principales.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 36
ABARENBÔ NINJA !!
Un ninja turbulent !!


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Ninjaman

Après 1000 ans d'exil, Ninjaman retourne sur Terre mais est toujours prisonnier d'un vase. Chargé de le récupérer par Daimaô, Bakuki s'en prend aux deux enfants qui l'ont trouvé. Un gros souci de continuité: cet épisode implique que Daimaô était libre il y a 1000 ans alors qu'il était censé être captif depuis 2000 ans.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 37
KARAKASA DANCE QUEEN


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Kakurangers

Chargée de capturer les Kakurangers pour l'anniversaire de Daimaô, Karakasa utilise une ruse des plus évidentes et pourtant efficace pour faire porter à Saizô (Ninja Blue) et à Seikai (Ninja Yellow) des souliers les obligeant à danser jusqu'à l'épuisement. Deux reproches: le retour de Muteki Shôgun se fait de manière complètement deus ex machinesque et sans aucune explication alors qu'il était censé être détruit et l'âge officiel de Daimaô (1200 ans) n'est pas cohérent avec son emprisonnement 2000 ans plus tôt.

Note : 2 / 5
ÉPISODE 38
MOOO ... IYA-NA USHI
Meuh ... Une vache détestable


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Jiraiya (Ninja Black) + Ninjaman

Ushi-Oni transforme les humains en hommes-Ushi-Onis qui dévalisent banques et bijouteries pour lui permettre de financer la construction d'un parc d'attraction pour Yôkais. Ninjaman souhaite l'empêcher de nuire mais son empressement et sa maladresse lui font multiplier les dégâts collatéraux qui lui attirent l'animosité des citadins.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 39
TOKUBETSU HEN DA YO ..!!
C'est un épisode spécial ..!!


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Kakurangers

Le conteur revient dans cet épisode récapitulatif et humoristique où il réalise un reportage sur les Kakurangers.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 40
HEISEI KITSUNE KASSEN
La bataille de la renarde de l'ère Heisei


Scénario : 高久 進 (Takaku Susumu)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

Tsuruhime aide son élève Sakurako à retrouver son frère Shinichi, enlevé par Kyûbi no Kitsune. L'élément féminin des Kakurangers est en progrès car si elle se fait une nouvelle fois capturer bêtement, c'est pour se libérer seule avant de révéler que ça faisait partie de son plan. Pour détourner ainsi une situation récurrente du personnage, je soupçonne le scénariste d'avoir réalisé à quel point c'était devenu un running gag involontaire.

Note : 3,5 / 5
ÉPISODE 41
HAGURE GHOST
Le fantôme égaré


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Seikai (Ninja Yellow)

Alors qu'on l'a chargé d'apprendre le courage au jeune Shinya Hanada, Seikai doit affronter une armée de fantômes invoqués par Chôchin Kozô, parmi lesquels figure le grand-père de l'enfant. Un épisode sympathique mais gentillet.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 42
GÔDATSU NINJA POWER
Le pouvoir ninja pillé


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White) + Ninjaman

Daimaô donne naissance à Daradara qui capture Ninjaman après avoir absorbé ses pouvoirs. En tentant d'affronter ce nouvel adversaire, les Kakurangers découvrent que chaque coup qu'ils lui portent est également ressenti par leur ami.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 43
SANSHINSHÔ SAIGO NO HI
Le dernier jour des trois généraux divins


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Kakurangers

Les Kakurangers découvrent que Hakumenrô est en réalité un agent infiltré parmi les Yôkais pour découvrir le point faible de Daimaô mais en tentant de leur révéler comment vaincre Daradara, il les attire sans le vouloir dans un piège et ils sont à leur tour capturés par le monstre qui absorbe leurs pouvoirs. Tsuruhime (Ninja White) est malheureusement une nouvelle fois victime de la mysogynie du scénariste qui en fait la principale responsable de cette situation.

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 44
KIZU DARAKE DAIGYAKUTEN
Un grand retournement de situation couvert de blessures


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Alors que Daradara attaque la ville et empoisonne ses habitants pour obliger les Sanshinshôs à l'affronter malgré le fait qu'ils ne peuvent le détruire sans tuer également les Kakurangers prisonniers de Daimaô, Sasuke découvre un message d'Hakumenrô lui indiquant où se trouve le quartier général de Daimaô ainsi que le moyen de vaincre sa création. C'est un excellent épisode, avec du suspense, des révélations, la mise en place d'un nouveau statu quo et un combat final opposant Ninjaman et les Sanshinshôs à Daradara et Daimaô; mais il y a quand même un défaut: pourquoi reprendre une troisième fois le schéma de Sasuke qui se bat seul contre tous pour délivrer ses camarades alors que l'histoire aurait eu beaucoup plus de sens si elle avait été centrée sur Tsuruhime (Ninja White) étant donné que son père et ses frères adoptifs jouent un rôle clé dans la résolution? Mais bon, ça fait un moment qu'on a compris que le scénariste était misogyne!

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 45
AWATENBÔ SANTA
Un Père Noël empressé


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 小林 義明 (Kobayashi Yoshiaki)
Centré sur : Kakurangers

Les Kakurangers investissent le château des Pères Noël pour empêcher Ômukade de livrer des cadeaux dangereux. Un épisode de Noël particulièrement enfantin, même selon les critères habituels de la série.

Note : 2 / 5
ÉPISODE 46
SHINSHUN MANGA JIGOKU
L'enfer du manga du nouvel an


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 小林 義明 (Kobayashi Yoshiaki)
Centré sur : Saizô (Ninja Blue)

Les Kakurangers se retrouvent prisonniers d'un manga créé par Mujina et dans lequel ils sont obligés de suivre une intrigue dont l'issue est leur extermination. L'idée de départ aurait pu aboutir à une mise en abîme amusante mais l'histoire se résume à une succession sans logique de péripéties et d'adversaires. Plus grave: l'épisode semble mettre en place une intrigue fil rouge où Saizô se voit prédire une année de malchance, ce que semble confirmer la succession de malheurs qui lui tombent dessus, mais elle ne mène nulle part.

Note : 1 / 5
ÉPISODE 47
NINGEN HANABI HYAKU RENPATSU
Une succession de 100 feux d'artifice humains


Scénario : 高久 進 (Takaku Susumu)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Kasha oblige un célèbre artificier et sa fille à enlever des enfants pour les transformer en feux d'artifice humains. Au passage, Sasuke doit être le meilleur détective du monde, vu la rapidité avec laquelle il devine les projets du méchant du jour avec un minimum d'indices!

Note : 3 / 5
ÉPISODE 48
ÔYUKI ONNA YUKI GASSEN
La bataille de boules de neige de la grande Yuki Onna


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 小笠原 猛 (Ogasawara Takeshi)
Centré sur : Jiraiya (Ninja Black)

Jiraiya tente de mettre en lieu sûr (ou plutôt en lieu frais) un policier changé en bonhomme de neige par Yuki Onna qui compte l'utiliser dans un rituel qui provoquerait une nouvelle ère glaciaire.

Note : 3,5 / 5
ÉPISODE 49
TOTSUZEN !! BINBÔ
Subitement pauvre !!


Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Kakurangers

Binbôgami utilise ses pouvoirs pour rendre les gens pauvres tout en leur promettant de leur rendre leurs richesses s'ils deviennent ses serviteurs. Ses pouvoirs affectent également les armes et véhicules des Kakurangers qui deviennent inutilisables.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 50
TOKUSEN !! YÔKAI NO YADO
Prix spécial !! La pension des Yôkais


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Sasuke (Ninja Red)

Alors qu'ils sont à la recherche d'enfants disparus, les Kakurangers font halte dans un hôtel tenu par le frère et la sœur de Daimaô et se font capturer un par un pour être remplacés par des imposteurs. Avec une intrigue reprenant des éléments de l'épisode 8 (Les disparitions d'enfants destinés à être dévorés, les héros faisant halte dans un gîte tenu par des Yôkais) et nous faisant pour la quatrième fois le coup de Sasuke qui doit délivrer seul ses camarades, cet épisode qui initie l'arc final de la série fait franchement réchauffé, avec en prime, le deus ex machina de l'arrivée hors champ de Ninjaman.

Note : 1 / 5
ÉPISODE 51
HE-RO-SHI-KKAKU
Hé-ro-ïne-dis-qua-li-fiée


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

Daimaô lance son ultime offensive en animant la statue de Hakumenrô pour qu'elle attaque la ville, montant ainsi ses habitants contre Tsuruhime qui se laisse convaincre par Yamanba que l'unique moyen d'arrêter son père est de le tuer. En plus de faire une fois de plus de Tsuruhime une victime et une idiote manipulée, le scénario ne fonctionne que grâce à la stupidité des personnages: les habitants de la ville attaquée par Hakumenrô réagissent en voulant lyncher sa fille plutôt qu'en s'attaquant à leur agresseur, Tsuruhime ne se doute pas une seule seconde que Yamanba qui est une de ses pires ennemies la manipule et les Sanshinshôs contactent les Kakurangers pour leur expliquer que Tsuruhime ne doit surtout pas tuer son père mais ne pensent pas à le dire directement à la principale intéressée! Et ne parlons pas du personnage de Shigeru qui n'est là que pour motiver Tsuruhime en étant gravement blessé par Hakumenrô et dont on ne saura même pas s'il a survécu ou non puisqu'on ne le revoit plus ensuite.

Note : 0 / 5
ÉPISODE 52
DAIDANEN !! CHICHI TO KO
Dénouement !! Un père et sa fille


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Tsuruhime (Ninja White)

Malgré l'arrivée deus ex machinesque de Tarô et Jirô au début, cet épisode où Tsuruhime et son père sont enfin réunis et où les Kakurangers font appel aux côtés positifs des humains pour défaire une adversaire tirant sa force de leurs côtés négatifs rattrape son catastrophique prédécesseur.

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 53
FÛIN !!
Sceau !!


Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 坂本 太郎 (Sakamoto Tarô)
Centré sur : Kakurangers

Daimaô étant l'incarnation de la haine des humains, les Kakurangers ne peuvent le détruire sans la libérer et ramener à la vie tous les Yôkais qu'ils avaient vaincus. Leur unique chance de le mettre hors d'état de nuire est donc de l'emprisonner derrière une Porte de Sceau. Il est difficile de succéder à un avant-dernier épisode très réussi et entre un combat final contre le méchant principal qui se résume à le pousser derrière une porte et les Hana no Kunoichis neutralisées avec une telle facilité qu'on se demande pourquoi elles ne l'ont pas été plus tôt, cet épilogue laisse le spectateur sur sa faim.

Note : 2 / 5




FILM(S) & ÉPISODE(S) SPÉCIAUX


NINJA SENTAI KAKURANGER
Escadron ninja Kakurangers
Scénario : 杉村 升 (Sugimura Noboru)
Réalisation : 竹田 道弘 (Takeda Michihiro)
Centré sur : Kakurangers
Durée : 30 mn

Deux Yôkais multiplient les attaques contre deux enfants pour les convaincre de se débarrasser d'une statuette qui empêche leur maître Ônyûdô de réduire leur maison pour l'inclure dans sa ville miniature. Bien qu'assez réussi, ce film (se situant chronologiquement avant l'épisode 9 comme l'indique la présence de Dorotabô dans une courte scène) fait lui-aussi passer Tsuruhime (Ninja White) pour une incompétente qui, non contente de se faire capturer et de servir d'appât pour piéger les autres Kakurangers, est la seule de l'équipe à ne rien faire durant la scène d'évasion.

Note : 3,5 / 5
SUPER SENTAI WORLD
Scénario : 鷺山 京子 (Sagiyama Kyôko)
Réalisation : 渡辺 勝也 (Watanabe Katsuya)
Centré sur : Kakurangers + Dairangers + Zyurangers + Jetmen + Fivemen
Durée : 9 mn

Les Kakurangers font équipe avec leurs prédécesseurs pour défaire une armée d'envahisseurs venus d'une autre dimension. Si ce court métrage préfigure les futurs crossovers annuels de la franchise, il souffre d'un scénario plus que minimaliste et aucun personnage n'y apparaît en civil.

Note : 1 / 5
TOEI HERO DAISHÛGÔ
Le grand rassemblement des héros de la Toei
Centré sur : Kakurangers + Dairangers + Janperson + Blue Swat
Durée : 5 mn

Film promotionnel majoritairement composés d'extraits de Janperson, de Blue Swat et du film précédent.
OHRE TAI KAKURANGER
OhRangers vs Kakurangers
Scénario : 曽田 博久 (Soda Hirohisa)
Réalisation : 東條 昭平 (Tôjô Shôhei)
Durée : 46 mn
Centré sur : Kakurangers + OhRangers

Les OhRangers demandent l'aide des Kakurangers pour combattre Onbu Obake, un Yôkai créé par Buldont dans le cadre d'une compétition avec son père Bacchus Hound. Malgré une bonne idée de départ pour justifier l'implication des Kakurangers qui en profitent pour utiliser des attaques inédites, ce premier crossover annuel essuie les plâtres et présente donc quelques défauts: il faut attendre la moitié du métrage avant de voir arriver les Kakurangers et ils n'utilisent aucun de leurs méchas. Mais le plus gênant est que le sexisme dont est habituellement victime Tsuruhime (Ninja White) s'étend cette fois à tous les personnages féminins qui se font agressées par un Yôkai obsédé sexuel dans des scènes semblant sortir d'un hentai!

Note : 1,5 / 5



MOYENNE ≈ 3,4 / 5