EPISODES


La série comporte 51 épisodes de 24 minutes, ainsi qu'un film et trois crossovers. Les titres apparaissent en surimpression devant le pavillon des Gokaigers flottant au vent et il faut bien avouer qu'en noir sur fond noir, ils ne sont pas toujours très lisibles.

UCHÛ KAIZOKU ARAWARU
Les pirates de l'espace apparaissent

Note : 4,1 / 5

Les Gokaigers se rendent sur la Terre à la recherche du plus grand trésor de l'univers et sont amenés à affronter Zangyack qui lance une nouvelle offensive contre notre planète au même moment.
KONO HOSHI NO KACHI
La valeur de cette planète

Note : 4 / 5

Désirant défendre notre planète contre Zangyack, un jeune garçon vole une des ranger keys des Gokaigers pour devenir le nouveau Shinken Red.
YUKI O MAHÔ NI KAETE - MAGI MAGI GO GOKAI -
Transforme le courage en magie - Magi Magi Go Gokai -

Note : 4 / 5

Magi Red soumet Gokai Red et Gokai Green à une série d'epreuves pour déterminer s'ils sont dignes de recevoir le grand pouvoir des Magi Rangers. Le titre de l'épisode reprend la formulation de ceux de Magi Ranger.
NANI NO TAME NO NAKAMA
À quoi servent les amis

Note : 4,2 / 5

On en apprend un peu plus sur le passé de soldat de Zangyack de Gokai Blue qui découvre les valeurs de l'entraide et du travail d'équipe après avoir tenté de vaincre seul un commandant de Zangyack.
JUDGEMENT PIRACY

Note : 4,1 / 5

Après avoir arrêté Gokai Red, Deka Master collabore avec lui pour contrecarrer un plan de Zangyack. Le titre de cet épisode reprend la formulation de ceux de Deka Ranger.
ICHIBAN DAIJI-NA MONO
La chose la plus précieuse

Note : 4,6 / 5

Gokai Yellow se fait engager comme femme de chambre par une riche famille dans le but d'obtenir une bague que celle-ci lui a acheté sous le nez et est amenée à empècher Zangyack de s'emparer de la source de leur fortune. Un épisode qui nous démontre que l'argent ne fait pas le bonheur car il nous empêche d'apprécier la vraie valeur des choses simples.
NIKI-NIKI ! KENPÔ SHUGYÔ
Les deux forces du Yin et du Yang ! Entraînement au kenpô

Note : 4,1 / 5

Pour affronter le successeur de Pachacamac XII (un adversaire des Boukengers et des Geki Rangers) qui a rejoint les rangs de Zangyack, Gokai Green et Gokai Pink s'entraînent auprès de Geki Red. Le titre de l'épisode reprend la formulation de ceux de Geki Ranger.
SPY KOSAKUSEN
Petite opération d'espionnage

Note : 4,6 / 5

Un épisode très fun où un espion miniature de Zangyack tente de s'introduire dans le Gokai Galleon pendant que les Gokaigers recherchent Navi parti en vacances. Le titre est une référence à スパイ 大作戦 (Spy Daisakusen) = Grande opération d'espionnage qui est le titre japonais de Mission : Impossible.
SHISHI, KAKERU
Le lion court

Note : 3 / 5

Les Gokaigers tentent de convaincre Gao Lion de leur remettre le grand pouvoir des Gao Rangers. Le titre est une référence à Kakeru Shishi / Gao Red que nos héros rencontrent dans sa nouvelle profession de vétérinaire.
TRUMP SHÔBU
La partie de cartes

Note : 4,4 / 5

Un épisode très fun dans lequel Gokai Blue et Gokai Yellow, (mal) déguisés en Gormins, infiltrent un vaisseau de Zangyack avant d'affronter leur commandant dans une hilarante partie de cartes où chaque camp triche éhontement.
SHINKEN ÔSÔDÔ
Une sérieuse tempête

Note : 5 / 5

Alors qu'ils tentent d'obtenir le grand pouvoir des Shinkengers auprès de Shinken Red, les Gokaigers sont confrontés à un soldat d'élite de Zangyack et à Barizorg en qui Gokai Blue reconnaît son ancien ami Sid Bamick. Le titre de l'épisode reprend la formulation de ceux de Shinkenger.
KIWAMETSUKI HADE-NA SAMURAI
Le samuraï somptueux à son maximum

Note : 5 / 5

Brillante conclusion de l'épisode précédent qui voit l'arrivée de Shinken Gokaioh et nous raconte la première rencontre entre Gokai Blue et Gokai Red. Comme le précédent, le titre de l'épisode reprend la formulation de ceux de Shinkenger.
MICHI O OSHIETE
Montrez-moi le chemin

Note : 4,4 / 5

Un épisode assez fun dans lequel Gokai Pink essaie d'aider un kidnappeur maladroit qui a tenté de l'enlever tandis qu'à la suite d'un quiproquo, les Goakigers prennent le commandant de Zangyack lancé à leur poursuite pour son ravisseur.
IMA MO KÔTSÛ ANZEN
Et maintenant, un peu plus de sécurité routière

Note : 4,4 / 5

En tentant d'obtenir le grand pouvoir des Car Rangers auprès de Red Racer, les Gokaigers se retrouvent mêlés à un triangle amoureux entre lui, Insarn et Jerasit. À l'instar de la série Car Ranger à laquelle il rend hommage, cet épisode est complètement loufoque et multiplie les passages hilarants. Le titre est aussi une référence à ceux de cette série qui comportaient toujours des allusions à la conduite et à la sécurité routière.
SHIRYAKUSEN ARAWARU
Un corsaire apparaît

Note : 5 / 5

Première apparition du redoutable Basco Ta Jolokia qui inflige une cuisante défaite à nos héros.
GEKITÔ ! SENTAI vs SENTAI
Coup violent ! Sentai contre Sentai

Note : 5 / 5

Pour délivrer ses amis, capturés par Basco à la fin de l'épisode précédent, Gokai Red doit lui livrer les ranger keys en sa possession.
SUGOI GINIRO NO OTOKO
Le fantastique homme argenté

Note : 4,3 / 5

Les Gokaigers font la connaissance de Gokai Silver, un jeune homme exubérant qui possède les mêmes capacités qu'eux.
KYÔRYÛ ROBOT DRILL DE ÔABARE
Le dinosaure robot se déchaîne avec sa foreuse

Note : 4,4 / 5

On apprend les origines de Gokai Silver tandis que son mécha fait son entrée dans cet épisode où Gokai Red lui confisque son morpheur pour l'obliger à lui prouver sans pouvoirs qu'il est digne de rejoindre les Gokaigers. Le titre de l'épisode rappelle à la fois celui des Zyu Rangers où apparaît Dragon Caesar (sur qui Gôjûrex est basé) et ceux d'Abaranger qui contenaient tous abare écrit en katakana.
15 SENSHI NO YOROI
L'armure des 15 guerriers

Note : 3,1 / 5

On a droit à une histoire classique du vétéran (ici Gokai Green) qui devient jaloux de la nouvelle recrue qui semble prendre sa place au sein de l'équipe dans cet épisode qui introduit le Gold Mode de Gokai Silver.
MAYOI NO MORI
La forêt abandonnée

Note : 3 / 5

Les Gokaigers se rendent dans la Ginga-forêt pour y rechercher le grand pouvoir des Gingamen dans cet épisode où Basco révèle sa capacité à voler le grand pouvoir de ses victimes à l'aide de sa trompette. Le titre de l'épisode reprend la formulation de ceux de Gingaman.
BÔKENSHA NO KOKORO
Le cœur de l'aventurier

Note : 4,2 / 5

Le Boukenger Bouken Red demande l'aide des Gokaigers pour récupérer un Precious convoité par son ancien ennemi Ryûon.
HOSHI FURU YAKUSOKU
La promesse de l'étoile filante

Note : 2,8 / 5

Un épisode gentillet où un enfant s'efforce d'honorer une promesse faite à un ami malgré la menace que Zangyack fait peser sur l'endroit où il doit se rendre.
HITO NO INOCHI WA CHIKYÛ NO MIRAI
La vie d'une personne est l'avenir de la Terre

Note : 4,7 / 5

Basco menace de s'en prendre à ses patients si Go Pink, devenue urgentiste, ne lui livre pas le grand pouvoir de Go-Go Five dans cet épisode où Gokai Pink et Gokai Yellow rendent hommage à ceux centrés sur les duos d'héroïnes de Sentai et où on découvre une partie du passé de Gokai Yellow.
OSOKA-NA CHIKYÛJIN
Stupides terriens

Note : 3,5 / 5

Un épisode complètement loufoque où les Gokaigers retrouvent Jerasit devenu l'animal de compagnie d'un restaurateur accablé par une mère possessive pendant que Zangyack loue les services d'un monstre publicitaire pour assurer leur communication auprès des Terriens.
KAIZOKU TO NINJA
Pirates et ninjas

Note : 5 / 5

Alors que Zangyack recrute deux nouveaux membres inspirés de leurs ennemis Satarakura et Sandaru, les Hurricanegers tentent de récupérer leurs rangers keys détenues par les Gokaigers. Le titre reprend la formulation de ceux d'Hurricaneger et ce n'est pas la seule référence que ce double épisode fait à la série.
SHUSHUTTO THE SPECIAL

Note : 5 / 5

Les Hurricanegers retrouvent leurs pouvoirs pour prêter main forte aux Gokaigers prisonniers du nouveau Satarakura qui les défie à un concours de devinettes faisant écho à la première apparition de son prédécesseur. Le titre de cet épisode qui se conclue par la première apparition de Hurricane Gokaioh est une référence à celui du film d'Hurricaneger.
ITSUMO YORI GÔKAI-NA CHANGE
Une transformation plus excitante que d'habitude

Note : 4,6 / 5

L'histoire des deux personnages qui échangent leurs corps et des quiproquos qui en résultent a beau être un grand classique, ça donne des résultats hilarants quand ça concerne les deux Gokaigers aux personnalités les plus diamétralement opposées, à savoir la bagarreuse Gokai Yellow et le poltron Gokai Green.
TSUBASA WA EIEN NI
Des ailes pour l'éternité

Note : 5 / 5

Les fans de Jetman ne pouvaient rêver de meilleur hommage à cette série qu'un épisode signé par son scénariste, Toshiki Inoue, faisant brièvement revenir Black Condor parmi les vivants et lui permettant même de se transformer pour affronter Zangyack et remotiver Gokai Red en perte de confiance face à un adversaire qui lui avait autrefois infligé une cuisante défaite.
ABARE SHICHI HENGE DE SHIN GATTAI
La nouvelle combinaison des sept transformations déchaînées

Note : 4,4 / 5

Un épisode très fun dans lequel Gokai Pink enchaîne les déguisements farfelus. Le titre reprend la formulation de ceux d'Abaranger.
YÛ NO TAMASHII DAKE DEMO
Juste l'âme d'un ami

Note : 5 / 5

Un brillant hommage à Liveman où Gokai Blue sollicite l'aide de Yellow Lion pour rendre son humanité à Barizorg (créant ainsi un parallèle avec la situation que ce dernier avait connu dans sa propre série) avant d'affronter le responsable de sa transformation.
SHÛGEKI !! HIMITSU SAKUSEN
Impact !! Opération secrète

Note : 4,6 / 5

Alors que Oh Pink tient les Gokaigers occupés, Oh Red tente de piéger Basco en lui promettant son grand pouvoir en échange d'informations sur la localisation du quartier général de Zangyack. Ça fait évidemment plaisir de revoir Oh Pink qui était le meilleur personnage de Oh Ranger et Basco nous apporte une nouvelle preuve de son intelligence machiavélique en prenant Oh Red à son propre piège. Et si les Gokaigers réussissent à lui reprendre ses ranger keys, ce n'est que pour subir une défaite encore plus écrasante quand il leur révèle sa véritable forme. Le titre de l'épisode reprend la formulation de ceux d'Oh Ranger.
CHIKARA O HITOTSU NI
Les pouvoirs unifiés

Note : 4,6 / 5

Alors que Gokai Green travaille à la mise au point d'une arme capable de venir à bout de la nouvelle forme de Basco en s'inspirant du Olé Bazooka des Oh Rangers, les Gokaigers sont confrontés à un commandant de Zangyack doté d'un bouclier indestructible.
HERO DAAA !!
Je suis un hérooos !!

Note : 4,1 / 5

Après avoir perdu son morpheur, avalé par un commandant de Zangyack, Gokai Silver reprend confiance en lui auprès de Ryû Ranger. Le titre de l'épisode reprend la formulation de ceux de Dai Ranger.
YUME O KANAETE
Réalisez votre rêve

Note : 4,7 / 5

En retrouvant son ami d'enfance Cain, Gokai Yellow est capturé par un commandant de Zangyack qui prend son apparence pour s'introduire à bord du Gokai Galleon et le détruire. Cet épisode nous révèle les raisons pour lesquelles Gokai Yellow a rejoint les Gokaigers et l'objectif altruiste que cache sa vénalité.
JIGEN NO MUKÔ
De l'autre côté de la dimension

Note : 4,6 / 5

Les Gokaigers se rendent dans un monde parallèle semblable à notre Far West pour le débarrasser de la tyrannie de Chirakashisky mais réalisent trop tard que c'est un piège pour les bloquer dans ce monde pendant que Babatcheed part à la conquête du notre. Le titre dont la deuxième moitié est écrite en katakana reprend l'écriture de ceux de Go-Onger.
AIBÔ KAIZOKU
Partenaire pirate

Note : 4,6 / 5

Après avoir fait une halte dans le Machine World pour y discipliner Mahalcon, le fils rebelle de Speedor et Bear RV des Go-Ongers, les Gokaigers retournent dans notre monde pour y affronter Babatcheed. Au passage, cet épisode nous révèle ce qui se passerait si deux clans de méchants de Sentai essayaient de conquérir la Terre en même temps avec un affrontement opposant Babatcheed à Zangyack. Comme le précédent, le titre dont la deuxième moitié est écrite en katakana reprend l'écriture de ceux de Go-Onger.
SAIKYÔ NO KESSENKI
La plus forte des machines de guerre

Note : 4,7 / 5

Alors que Gokai Blue se retrouve une nouvelle fois face à Barizorg, le pleutre Warz Gil a enfin l'occasion de briller en prenant les commandes de Great Warz, le redoutable robot géant offert par son père, qui lui permet d'infliger une cuisante défaite aux Gokaigers.
YUME O TSUKAMU CHIKARA
Le pouvoir de saisir son rêve

Note : 5 / 5

Blessés et dispersés après leur précédente défaite, les Gokaigers doivent se regrouper et se reconstruire avant de repasser à l'offensive. Cet excellent épisode nous offre la conclusion poignante de l'arc de Gokai Blue et de son ami devenu ennemi Barizorg, la première apparition de Kanzer Gokaioh et la mort de Warz Gil.
DÔSHITE ? ORETACHI KÔKÔSEI
Pourquoi ? Nous sommes des lycéens

Note : 4,1 / 5

Les Gokaigers doivent devenir élèves au lycée Moroboshi s'ils veulent que Mega Red, devenu enseignant, leur livre le grand pouvoir des Mega Rangers. Un épisode sympathique reprenant les codes des séries lycéennes japonaises et dont le titre reprend la formulation de ceux de Mega Ranger
MIRAI WA KAKO NI
Le futur dans le passé

Note : 5 / 5

Depuis le futur, Time Yellow charge les Gokaigers de remonter le temps pour empêcher la destruction d'un temple shinto par les ennemis des Goseigers et des Shinkengers. Cet épisode nous explique, via une astuce de voyage temporel, la première apparition des Gokaigers dans le crossover entre ces deux séries tout en justifiant l'absence de Gokai Silver et en nous ménageant un brillant twist sur l'identité de l'enfant qu'ils rencontrent à cette époque, ce qui nous vaudra une conclusion réellement touchante (Même si ceux qui n'ont pas vu Time Ranger risquent de ne pas la comprendre).
NAKUSHITAKUNAI MONO
Quelque chose que je ne veux pas perdre

Note : 4,6 / 5

Cet épisode nous révèle le passé de Gokai Pink et les raisons qui lui ont fait rejoindre les Gokaigers (transgressant au passage la règle qui nous révélait leur recrutement dans l'ordre chronologique, celle-ci ayant rejoint l'équipe après Gokai Green) en l'opposant au responsable de la destruction de sa planète et du meurtre de ses parents. Le passage où les Gokaigers peinent à lui trouver une compétence utile après son recrutement est assez fun.
UCHÛ SAIKYO NO OTOKO
L'homme le plus fort de l'espace

Note : 5 / 5

On apprend comment Gokai Green a rejoint les Gokaigers alors que ses équipiers découvrent que ce poltron pourrait être en réalité un guerrier légendaire amnésique. Pendant ce temps, Basco et Damaras unissent leurs forces pour affronter les Gokaigers et semblent parvenir à les tuer à l'exception de Gokai Red, emmené pour être exécuté publiquement, et Gokai Green qu'ils estiment négligeable.
DENSETSU NO YÛSHA NI
En le héros légendaire

Note : 5 / 5

Cet épisode va à l'encontre des attentes du spectateur en leur révélant que le passé de héros légendaire de Gokai Green n'était qu'un farce faite à ses camarades. Cela ne l'empêche pas de voler au secours de Gokai Red et de bénéficier de l'aide inattendue de Basco, plus traître et calculateur que jamais.
SUTEKI-NA SEIYA
Une veille de Noël géniale

Note : 4,3 / 5

Un épisode de Noël sympathique où Gokai Yellow est confrontée à un commandant de Zangyack qui transforme les gens en poupées.
AWATENBÔ NINJA
Le ninja étourdi

Note : 0,6 / 5

On découvre enfin les raisons pour lesquelles les Gokaigers devaient protéger le temple shinto dans l'épisode 40 puisque Ninjaman y était emprisonné. Malgré le clin d'œil sympa de Ninjaman expliquant les raisons de son incarcération 10 ans plus tôt sous forme de dessins comme le faisait le narrateur de Kakuranger tout en y glissant une référence cachée au thème animalier de la série de l'époque, Gao Ranger, cet épisode n'est qu'un long clip show résumant les événements de la série. Et ne parlons pas de Ninja White qui confirme son inutilité en décidant au dernier moment de ne pas rencontrer les Gokaigers et de laisser Ninjaman faire le travail à sa place. Je vais finir par croire que les scénaristes la détestent.
HERO GÔKAKU
L'admission au rang de héros

Note : 3,5 / 5

Alors qu'ils tentent de convaincre Ninjaman de leur confier le grand pouvoir des Kakurangers, les Gokaigers sont confrontés à un commandant de Zangyack qui amplifie les mauvais côtés de chacun.
URAGIRI NO HATE
Les limites de la trahison

Note : 5 / 5

Basco fait semblant de se retourner contre son assistante Sally pour lui permettre d'infiltrer les Gokaiger afin de s'emparer de leurs ranger keys. Celle-ci se retrouve alors confrontée à un dilemme: rester fidèle à son maître qui n'a pas hésité à la blesser pour faire plus vrai ou rejoindre ses anciens adversaires qui l'ont secourue malgré leur inimitié? Tout cela aboutira à son sacrifice et à une victoire de Basco qui s'empare des ranger keys et du Gokai Galleon.
SHUKUMEI NO KESSEN
Le combat final fatidique

Note : 5 / 5

Conclusion épique de l'affrontement des Gokaigers et de Basco qui nous offre deux excellents combats: les Gokaigers en civil affrontant leurs doubles en costume créés par Basco et le duel final entre Gokai Red et Basco que ce dernier perdra ironiquement à cause du collier bombe qu'il avait offert à Sally dans le précédent épisode.
UCHÛ SAIDAI NO TAKARA
Le plus grand trésor de l'univers

Note : 5 / 5

Les Gokaigers obtiennent enfin le plus grand trésor de l'univers qui leur permettrait de réaliser leurs vœux les plus chers et d'anéantir Zangyack mais se retrouvent confrontés à un dilemme car cela impliquerait d'effacer l'existence des précédents Sentais. Après une bataille contre Insarn et son robot géant Great Insarn, les Gokaigers se retrouvent face à Zangyack qui lance une attaque massive contre la Terre.
KESSEN NO HI
Le jour du combat final

Note : 5 / 5

La situation devient de plus en plus désespérée à mesure que les méchas des Gokaigers sont mis hors de combat par la flotte de Zangyack, les obligeant à fuir tout en prêtant main forte aux civils (dont certains étaient déjà apparus dans des épisodes précédents) et anciens Rangers qu'ils croisent. Il est désormais temps pour eux de faire un choix difficile: sacrifier les anciens Sentais en utilisant le plus grand trésor de l'univers pour anéantir Zangyack, ou les affronter directement malgré leur peu de chances de victoire?
SAYONARA UCHÛ KAIZOKU
Adieu, pirates de l'espace

Note : 4,9 / 5

L'ultime bataille opposant les Gokaigers à Zangyack tient toutes ses promesses et est à peine gâché par le côté deus ex machina de la réapparition du vaisseau de Basco utilisé pour attaquer le vaisseau amiral de Zangyack.
GOKAIGER GOSEIGER SUPER-SENTAI 199 HERO DAIKESSEN
Gokaiger Goseiger Super-Sentai : la grande bataille des 199 héros

Durée : 1 h 21
Note : 5 / 5

En tentant de reprendre leurs pouvoirs aux Gokaigers, les Goseigers permettent au redoutable Kurojûji Ô de s'emparer de leurs ranger keys, obligeant les deux équipes à unir leurs forces pour les lui reprendre. Entre une version moderne du tout premier antagoniste de Sentai, la version longue de la bataille opposant la totalité des Sentais à la première tentative d'invasion de Zangyack, l'affrontement entre nos héros et les doubles maléfiques de leurs prédécesseurs créés par Kurojûji Ô et la bataille finale impliquant les robots des séries précédents, ce crossover qui se situe chronologiquement entre les épisodes 16 et 17 et comporte la brève première apparition de Gokai Silver est une franche réussite et on excuse volontiers l'utilisation de stock shots des séries précédents pour certaines attaques finales qui auraient été coûteuses et difficiles à retourner.
SORA TOBU YÛREISEN
Le vaisseau fantôme volant dans le ciel

Durée : 30 mn
Note : 4,8 / 5

Les Gokaigers s'introduisent dans un vaisseau fantôme pour y rechercher un objet qui leur permettrait d'exaucer un souhait. En plus de plusieurs idées sympathiques comme la réapparition de Yakyû Kamen, un adversaire des Gorangers ou la fusion des soldats des séries précédentes en un adversaire unique, ce film situé chronologiquement entre les épisodes 23 et 24 nous offre un affrontement spectaculaire entre Gokaioh et un robot similaire sur le pont du navire fantôme dans une scène qui a tout d'une version "robot géant" des combats des vieux films de pirates.
KAIZOKU SENTAI GOKAIGER vs UCHÛ KEIJI GYABAN
Escadron pirate Gokaiger VS Policier de l'espace Gyaban

Durée : 1 h 03
Note : 5 / 5

Chargé d'apréhender les Gokaigers, Gyaban fait finalement équipe avec eux pour démasquer le chef corrompu de la police spatiale. Ce film célébrant les 30 ans de Gyaban est une réussite totale riche en références à la série d'origine (réutilisation de la musique, Gyaban paraphrasant les paroles de son propre générique, la conclusion inspirée de celle de la trilogie Uchû Keiji) et en clins d'œil savoureux (la présence de deux autres personnages classiques interprétés par Kenji Ôba, les anciens méchants repentis emprisonnés par Zangyack), avec en prime, la première apparition des Go-Busters et un sympathique flashback racontant une précédente rencontre entre Gokai Red et Gyaban.
TOKUMEI SENTAI GO-BUSTERS vs KAIZOKU SENTAI GOKAIGER
Escadron en mission Go-Busters VS Escadron pirate Gokaiger

Durée : 1 h 02
Note : 4,4 / 5

Semblant s'être mis au service de nouveaux membres de Zangyack alliés à Enter, les Gokaigers se rendent sur Terre pour rechercher de nouvelles ranger keys dispersées à travers le temps. Sans grande surprise, ils se révéleront faire seulement semblant d'aider Zangyack en attendant le moment propice pour se retourner contre eux et s'associer aux Go-Busters pour les combattre. Une intrigue classique mais plaisante et qui est raccord avec la conclusion de la série qui voyait les Gokaiger se rendre sur le monde d'origine de Zangyack pour en affronter les derniers représentants. En plus d'une intrigue secondaire touchante qui voit les Buddyroïds des Go-Busters perdre leur personnalité après avoir subi de graves dommages, on a droit à la première apparition des Kyoryugers et à un combat final où les méchas des deux équipes deviennent ceux de séries précédentes.



MOYENNE = 4,4 / 5