ÉPISODES


La série comporte 23 épisodes de 40 minutes.

ÉPISODE 1
THE CALM
Le calme


Scénario : Greg Berlanti + Jake Coburn + Marc Guggenheim + Andrew Kreisberg
Réalisation : Glen Winter

Comme l'indique le titre, cet épisode débute par le calme avant la tempête puisque les choses semblent s'améliorer pour Oliver Queen (Arrow) et ses proches: il bénéficie désormais du soutien de la police, avoue ses sentiments à Felicity Smoak et a de grandes chances de racheter Queen Consolidated, John Diggle est sur le point d'être père, Quentin Lance est remis de ses blessures et a été promu, tandis que la criminalité est en chute libre à Starling City. Mais ce répit ne pouvait durer: Oliver est confronté à Werner Zytle (Vertigo), un nouveau parrain du crime ne reculant devant aucun moyen pour éliminer autant ses ennemis que ses rivaux, Ray Palmer (Atom) lui rachète sa compagnie sous le nez et une de ses proches est tuée. Malheureusement, même si cette mort constitue une surprise et un choc pour le spectateur, elle donne l'impression d'avoir ramené ce personnage uniquement pour le tuer. 5 ans plus tôt, à Hong Kong, Oliver fait connaissance avec Maseo Yamashiro (Sarab) et sa famille. On a également droit à un petit crossover quand Barry Allen (Flash) appelle Oliver pour demander à le voir, aboutissant à leur discussion dans le premier épisode de Flash.

Note : 3,5 / 5
ÉPISODE 2
SARA


Scénario : Jake Coburn + Keto Shimizu
Réalisation : Wendey Stanzler

Alors qu'Oliver Queen (Arrow) et ses amis apprennent à faire le deuil de Sara Lance (Canary), ils trouvent un premier suspect en la personne du mercenaire Simon Lacroix (Komodo), un archer responsable d'une série de meurtres sans mobile apparent à travers la ville. Dans le passé, Amanda Waller tente d'obliger Oliver a tuer son meilleur ami, Tommy Merlyn, parti à sa recherche à Hong Kong après avoir découvert des preuves de sa survie.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 3
CORTO MALTESE


Scénario : Erik Oleson + Beth Schwartz
Réalisation : Stephen Surjik

Ayant retrouvé la trace de Thea Queen (Speedy) au Corto Maltese, Oliver Queen (Arrow) et Roy Harper (Arsenal) s'y rendent afin de la convaincre de revenir à Starling City. Ils y sont accompagnés par John Diggle à qui Lyla Michaels Diggle a demandé de retrouver Mark Shaw, un agent d'A.R.G.U.S. dont l'agence est sans nouvelle. Ce qui ne devait être qu'une mission de routine lui servant de prétexte pour escorter Oliver prend un tour beaucoup plus sérieux quand il s'avère que quelqu'un s'apprête à vendre au plus offrant une liste des agents d'A.R.G.U.S. et de leurs proches. Pendant ce temps, Laurel Lance (Black Canary) tente sans succès de devenir une justicière pour rendre hommage à sa sœur et extérioriser sa colère, tandis que Felicity Smoak accepte un poste important à Queen Consolidated avant de partir rendre visite à Barry Allen (Flash) dans l'épisode 4 de sa série. L'intrigue hongkongaise fait une pause puisque les flashbacks sont consacrés au sévère entraînement infligé à Thea par Malcolm Merlyn (Dark Archer) durant les six derniers mois et on a un petit foreshadowing quand Ray Palmer compare un ordinateur apparemment irrécupérable dont Felicity doit récupérer les fichiers à Lazarre.

Note : 3 / 5
ÉPISODE 4
THE MAGICIAN
Le Magicien


Scénario : Marc Guggenheim + Wendy Mericle
Réalisation : John Behring

Apprenant la mort de Sara Lance (Canary), Nyssa al Ghul fait le serment de la venger en tuant son meurtrier présumé, Malcolm Merlyn (Dark Archer), révélant ainsi à Oliver Queen (Arrow) que ce dernier est toujours en vie. On a un nouveau foreshadowing quand Malcolm jure sur la vie de sa fille qu'il n'a pas tué Sara et la conclusion introduit le "boss" de la saison, Ra's al Ghul.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 5
THE SECRET ORIGIN OF FELICITY SMOAK
L'origine secrète de Felcity Smoak


Scénario : Ben Sokolowski + Brian Ford Sullivan
Réalisation : Michael Schultz

Comme l'indique le titre, cet épisode - flashbacks compris - est centré sur Felicity Smoak qui voit sa mère Donna débarquer chez elle à l'improviste et son passé la rattraper quand des cybercriminels se faisant appeler Brother Eye menacent les banques de Starling City en utilisant un virus qu'elle avait mis au point à l'époque où elle faisait partie d'un groupe d'hacktivistes. On n'est guère surpris par l'identité du coupable mais la relation compliquée entre Felicity et sa mère est autant source d'humour que d'émotions et l'épisode a une scène d'ouverture particulièrement efficace avec un montage parallèle des entraînements au combat d'Oliver Queen (Arrow) contre Roy Harper (Arsenal), de Laurel Lance (Black Canary) contre Ted Grant (Wildcat) et de Thea Queen (Speedy) contre Malcolm Merlyn (Dark Archer) avant de se conclure de façon hilarante par Felicity faisant péniblement sa gymnastique matinale.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 6
GUILTY
Coupable


Scénario : Erik Oleson + Keto Shimizu
Réalisation : Peter Leto

Le passé de justicier masqué de Ted Grant (Wildcat) est révélé alors qu'un mystérieux tueur cherche à le faire accuser des meurtres de plusieurs membres du gang des Culebras, signés à chaque fois par le mot "guilty" écrit avec leur sang. De son côté, hanté par des cauchemars récurrents où il se voit tuer Sara Lance (Canary), Roy Harper (Arsenal) s'imagine être son meurtrier mais Oliver Queen (Arrow) l'aide à découvrir la vérité grâce à une technique de méditation enseignée par Tatsu Yamashiro (Katana) dans l'intrigue flashback. L'intrigue du jour est centre sur les relations entre justiciers et sidekicks, qu'il s'agisse d'Arrow et d'Arsenal ou de Wildcat et d'Isaac Stanzler. L'épilogue introduit Carrie Cutter (Cupid), l'adversaire du prochain épisode, mais si vous êtes attentifs, vous remarquerez qu'elle apparaît auparavant en civil à plusieurs reprises, indiquant qu'elle mène sa propre enquête sur les meurtres.

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 7
DRAW BACK YOUR BOW
Retire ton arc


Scénario : Wendy Mericle + Beth Schwartz
Réalisation : Rob Hardy

Un épisode placé sous le signe de la romance, que ce soit avec l'insupportable Carrie Cutter (Cupid), admiratrice d'Oliver Queen (Arrow) éprouvant une attirance malsaine pour lui et n'hésitant pas à tuer pour le séduire, avec le triangle amoureux clichéesque entre Oliver, Felicity Smoak et Ray Palmer (Atom), ou avec Thea Queen (Speedy) et le DJ Chase. L'intrigue flashback sauve quelques meubles avec Tatsu Yamashiro (Katana) qui apprend à apprécier Oliver Queen quand il fait équipe avec elle pour rechercher son mari Maseo (Sarab) dont elle est sans nouvelle.

Note : 2 / 5
ÉPISODE 8
THE BRAVE AND THE BOLD
Le brave et l'audacieux


Scénario : Greg Berlanti + Grainne Godfree + Marc Guggenheim + Andrew Kreisberg
Réalisation : Jesse Warn

Barry Allen (Flash) se rend à Starling City pour aider Oliver Queen (Arrow) à neutraliser Digger Harkness (Captain Boomerang), un ancien membre du Suicide Squad voulant se venger de Lyla Michaels Diggle. Un excellent crossover qui joue sur le contraste entre les deux héros, leurs méthodes et leur univers respectifs - fun et léger pour Flash, sombre et violent pour Arrow. Étant à la fois un ennemi classique du Flash des comics et un équivalent d'Arrow armé de boomerangs, Captain Boomerang est un choix judicieux pour un adversaire commun et les capacités des deux héros se complètent lors de la confrontation finale. Le crossover est également visuel puisque les couleurs rouges et jaunes se mèlent au vert dans les décors. Enfin, Oliver suit des parcours opposés dans le passé où son refus de torturer un prisonnier cause une tragédie qui l'endurcit, et dans le présent où le fait de torturer un suspect en entraîne une autre qui le pousse à adoucir ses méthodes. Le titre fait référence à une revue de DC comics dans laquelle un de leur super-héros (Le plus souvent Batman) faisait équipe avec un autre le temps d'une aventure.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 9
THE CLIMB
L'ascension


Scénario : Jake Coburn + Keto Shimizu
Réalisation : Thor Freudenthal

Alors qu'Oliver Queen (Arrow) escalade une montagne pour rejoindre l'endroit où il doit affronter Ra's al Ghul en duel, des flashbacks nous révèlent les raisons de ce combat et l'identité de l'assassin de Sara Lance (Canary). Dans le passé, lui et Maseo Yamashiro (Sarab) (dont on apprend dans cet épisode qu'il a depuis rejoint la Ligue des Assassins) apprennent que Chien Na Wei (China White) s'est emparée d'Omega, la première moitié d'une arme biologique. On peut donc dire que les deux antagonistes principaux de cette saison passent à l'action dans cet épisode qui se conclue par un cliffhanger de taille.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 10
LEFT BEHIND
Laissé en arrière


Scénario : Marc Guggenheim + Erik Oleson
Réalisation : Glen Winter

Sans nouvelle d'Oliver Queen (Arrow) depuis son départ pour affronter Ra's al Ghul, ses amis doivent se faire à l'idée de sa mort et décider s'ils peuvent continuer leur lutte contre le crime sans lui alors qu'un redoutable chef de gang, Danny Brickwell (Brick) se constitue une véritable armée pour prendre le contrôle des Glades. Dans le passé, Oliver et Maseo Yamashiro (Sarab) doivent dérober Alpha, la deuxième moitié de l'arme biologique, à un laboratoire militaire, ce qui amènera Maseo à contracter envers Oliver une dette le poussant à le sauver d'une mort certaine dans le présent.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 11
MIDNIGHT CITY
La cité de minuit


Scénario : Wendy Mericle + Ben Sokolowski
Réalisation : Nick Copus

Alors que Danny Brickwell (Brick) prend en otage des conseillers municipaux pour obliger la maire Celia Castle à lui laisser le contrôle total des Glades, Laurel Lance (Black Canary) tente de reprendre le flambeau de sa sœur mais de nombreux échecs aux conséquences parfois dramatiques l'amènent à se demander si elle est vraiment apte à lui succéder.

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 12
UPRISING
Soulèvement


Scénario : Beth Schwartz + Brian Ford Sullivan
Réalisation : Jesse Warn

Alors qu'Oliver Queen (Arrow) fait route vers Starling City, ses amis qui le croient toujours morts cherchent un moyen de libérer les Glades du joug de Danny Brickwell (Brick) tout en se demandant s'ils peuvent accepter l'aide de Malcolm Merlyn (Dark Archer) qui vient de découvrir que le criminel est le meurtrier de son épouse. Les flashbacks sont d'ailleurs consacrés à ses actions après ce meurtre qui l'ont conduit à Nanda Parbat. Un excellent épisode dont le point d'orgue est le soulèvement des résidents des Glades contre Brick avant le retour d'Arrow mais qui souffre de la mort gratuite et expédiée de Ted Grant (Wildcat) qui laisse une impression de gâchis et par le final mélo entre Ollie et Felicity Smoak.

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 13
CANARIES
Canaris


Scénario : Jake Coburn + Emilio Ortega Aldrich
Réalisation : Michael Schultz

Bien qu'Oliver Queen (Arrow) continue de désapprouver ses activités de justicière, Laurel Lance (Black Canary) participe à la traque de Werner Zytle (Vertigo), récemment évadé. Exposé à sa drogue, elle voit sa sœur Sara (Canary) l'attaquer en l'accusant d'être une impostrice. Malgré quelques séquences émotions très réussies (Thea Queen (Speedy) qui découvre la double identité de son frère, Quentin Lance qui apprend la mort de Sara), on a l'impression de voir un épisode de remplissage avant de reprendre l'intrigue principale. Même le parcours de Laurel qui décide de cesser de vouloir imiter sa sœur pour suivre sa propre voie tombe à plat car elle utilisait déjà un costume et des armes différentes.

Note : 2,5 / 5
ÉPISODE 14
THE RETURN
Le retour


Scénario : Marc Guggenheim + Erik Oleson
Réalisation : Dermott Downs

Les intrigues des deux époques se font écho puisque dans le présent, Oliver Queen (Arrow) retourne sur Lian Yu pour s'entraîner avec Thea Queen (Speedy) et découvre que Malcolm Merlyn (Dark Archer) a délivré Slade Wilson (Deathstroke) dans l'espoir qu'en le tuant, il retrouvera l'instinct meurtrier qui lui permettrait de vaincre Ra's al Ghul, tandis que dans le passé, il revient à Starling City pour empêcher Chien Na Wei (China White) de vendre Omega aux enchères, ce qui est l'occasion de caser des cameos de nombreux personnages de la série, vivants ou morts, avec une seule fausse note concernant Felicity Smoak qu'on découvre employée de Queen Consolidated à peine un an après sa période "étudiante hackeuse" et qui est vue par Oliver alors qu'elle le trouve mignon en regardant sa photo, un retcon qui fait perdre tout son charme à leur "première" rencontre et à la mise en place progressive de leur romance en révélant qu'ils se connaissaient et éprouvaient déjà une attirance réciproque 2 ans plus tôt.

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 15
NANDA PARBAT


Scénario : Wendy Mericle + Erik Oleson + Ben Sokolowski
Réalisation : Gregory Smith

Dans le présent, Oliver Queen (Arrow) et John Diggle se rendent à Nanda Parbat pour délivrer Malcolm Merlyn (Dark Archer) que Thea Queen (Speedy) à livré à Ra's al Ghul, tandis que Ray Palmer (Atom) étrenne son armure. Dans le passé, alors qu'Oliver et Maseo Yamashiro (Sarab) pensent que la capture de Chien Na Wei (China White) et la récupération d'Alpha et d'Omega les libère de leurs obligations auprès d'Amanda Waller, ils se retrouvent la cible de tueurs apparemment envoyés par A.R.G.U.S.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 16
THE OFFER
L'offre


Scénario : Beth Schwartz + Brian Ford Sullivan
Réalisation : Dermott Downs

Rongé par le doute sur l'efficacité de sa croisade contre le crime, Oliver Queen (Arrow) envisage d'accepter l'offre de Ra's al Ghul en devenant son successeur dans cet épisode bavard à l'antagoniste sous-exploité durant lequel les intrigues du présent et du passé font du surplace.

Note : 1 / 5
ÉPISODE 17
SUICIDAL TENDENCIES
Tendances suicidaires


Scénario : Keto Shimizu
Réalisation : Jesse Warn

Devant le refus d'Oliver Queen (Arrow) de lui succéder, Ra's al Ghul monte la ville contre lui en faisant tuer des criminels par des membres de la Ligue des Assassins portant son costume et utilisant des flèches identiques, amenant Ray Palmer (Atom) à tenter de l'appréhender après avoir découvert sa véritable identité. Parallèlement, John Diggle et Lyla Michaels Diggle doivent écourter leur lune de miel pour participer à une mission du Suicide Squad chargé de délivrer le sénateur Joseph Cray, lequel se révèle être l'instigateur de la prise d'otages et est bien décidé à se débarrasser de tous les témoins. Les flashbacks de cet épisode à la conclusion cynique sont centrés sur Floyd Lawton (Deadshot) pour donner plus d'impact à sa mort mais ils ne sont pas très bien gérés puisqu'on passe sans transition d'un père de famille aimant à un fou furieux menaçant de tuer sa femme. Dommage également qu'il faille à nouveau se farcir l'insupportable Carrie Cutter (Cupid).

Note : 3,5 / 5
ÉPISODE 18
PUBLIC ENNEMY
Ennemi public


Scénario : Marc Guggenheim + Wendy Mericle
Réalisation : Dwight Little

Accusé d'avoir assassiné la maire Celia Castle et gravement blessé Ray Palmer (Atom), Oliver Queen (Arrow) est traqué par la police, tout comme ses équipiers, et leur situation s'aggrave quand Ra's al Ghul révèle sa véritable identité à Quentin Lance, amenant Oliver à prendre une décision radicale. Dans le passé, il fait la rencontre de Mei, la sœur jumelle de Shado car les auteurs avaient envie de caser l'actrice dans cette saison malgré la mort de son personnage. Le passage où il lui avoue le sort de son père et de sa sœur est néanmoins touchant, la rendant ironiquement plus attachante en un seul épisode que sa frangine en deux saisons.

Note : 4 / 5
ÉPISODE 19
BROKEN ARROW
Flèche brisée


Scénario : Jake Coburn + Ben Sokolowski + Brian Ford Sullivan
Réalisation : Doug Aarniokoski

Roy Harper (Arsenal) s'étant livré à la police en prétendant être le vrai Arrow, Oliver Queen ne peut pas utiliser cette identité pour affronter Jake Simmons (Deathbolt), un pilleur de banques métahumain, et il fait donc appel à Ray Palmer (Atom) pour s'en charger. Dans le passé, Oliver, Maseo (Sarab) et Tatsu Yamashiro (Katana) découvrent que leur véritable ennemi est le général Matthew Shrieve dont ils apprennent les sinistres projets. L'antagoniste du jour est oubliable et introduit un mystère qui ne sera jamais développé (Comment peut-il avoir des pouvoirs sans avoir été exposé à la vague de matière noire libéré par l'explosion de l'accélérateur de particules de Central City?) tandis que les échos entre intrigues du passé et du présent sont malhabiles et donnent l'impression qu'Oliver apprend deux fois de suite la même leçon. Néanmoins, cet épisode qui donne la vedette à Atom apporte d'importants changements à Roy et à Thea Queen (Speedy).

Note : 3 / 5
ÉPISODE 20
THE FALLEN
Le déchu


Scénario : Oscar Balderrama + Wendy Mericle
Réalisation : Antonio Negret

Pour sauver Thea Queen (Speedy), mortellement blessée par Ra's al Ghul, Oliver Queen (Arrow) accepte l'offre de ce dernier et devient son successeur. Dans le passé, aidé de Maseo (Sarab) et Tatsu Yamashiro (Katana), il tente de récupérer le virus formé par la combinaison d'Alpha et d'Omega avant que Matthew Shrieve ne le libére sur Hong Kong. Un épisode lent et bavard.

Note : 2 / 5
ÉPISODE 21
AL SAH-HIM


Scénario : Emilio Ortega Aldrich + Brian Ford Sullivan + Beth Schwartz
Réalisation : Thor Freudenthal

Après avoir été rebaptisé Al Sah-Him et avoir subi le conditionnement de la Ligue des Assassins, Oliver Queen (Arrow) est chargé de capturer sa rivale Nyssa al Ghul et il n'hésite pas pour cela à affronter ses anciens équipiers et à prendre Lyla Michaels Diggle en otage. Dans le passé, lui et la famille de Maseo Yamashiro (Sarab) tentent de fuir Hong Kong où les victimes du virus se multiplient. On a beau se douter qu'Ollie finira par redevenir lui-même ou fait seulement semblant de servir Ra's, le suspense fonctionne parfaitement et la conclusion lie les intrigues du présent et du passé tout en amorçant leur dernière ligne droite.

Note : 5 / 5
ÉPISODE 22
THIS IS YOUR SWORD
Ceci est ton épée


Scénario : Erik Oleson + Ben Sokolowski + Brian Ford Sullivan
Réalisation : Wendey Stanzler

Malcolm Merlyn (Dark Archer) les ayant, non sans mal, convaincus qu'Oliver Queen (Arrow) avait seulement fait semblant de rejoindre la Ligue des Assassins pour l'infiltrer, ses équipiers partent à l'assaut de Nanda Parbat pour empêcher Ra's al Ghul de libérer son virus sur Starling City mais l'opération tourne mal et ils sont tous capturés. Dans le passé, Oliver et Maseo Yamashiro (Sarab) partent à la recherche de Matthew Shrieve, dans l'espoir qu'il connaisse un antidote au virus qui a contaminé Akio. Un épisode particulièrement riche en action, nous gratifiant même d'un combat aérien opposant Ray Palmer (Atom) à un avion de la Ligue, avant de se terminer par un cliffhanger de taille, même si on devine aisément comment il sera résolu (Comme si les scénaristes allaient réellement zigouiller la totalité de la Team Arrow!).

Note : 4,5 / 5
ÉPISODE 23
MY NAME IS OLIVER QUEEN
Mon nom est Oliver Queen


Scénario : Greg Berlanti + Jake Coburn + Marc Guggenheim + Andrew Kreisberg
Réalisation : John Behring

Oliver Queen (Arrow) et ses alliés livrent une ultime bataille contre Ra's al Ghul pour l'empêcher de contaminer Starling City avec son virus. Malgré des scènes d'action efficaces et un bon contraste entre les conclusions lumineuse de l'intrigue du présent et pessimiste de celle du passé, cet épisode souffre de trop nombreux deus ex machina (La Team Arrow immunisée à l'insu de son plein gré, l'intervention de Barry Allen (Flash), l'armure qui protège Oliver), de la sous-intrigue inutile du faux Damien Darhk et d'une victoire presque trop facile d'Ollie contre Ra's. Le titre qui reprend la première phrase du monologue ouvrant chaque épisode est riche de sens puisque Ollie révèle que sa transformation en Al Sah-Him n'était qu'une imposture mais renonce également à l'identité d'Arrow pour être Oliver Queen à plein temps, apportant ainsi la parfaite conclusion à une saison sur le thème de l'identité et où la première leçon qu'il avait apprise était qu'il ne pouvait vivre avec deux noms.

Note : 3 / 5



MOYENNE ≈ 3,7 / 5